Haut-Rhin : 30 emplois à pourvoir au lac Blanc, on recrute en restauration et dans les remontées mécaniques

Publié le
Écrit par Vincent Ballester
La station du lac Blanc dispose d'installations de ski et d'escalade.
La station du lac Blanc dispose d'installations de ski et d'escalade. © Station du lac Blanc

La station de sports d'hiver du lac Blanc recrute. Dans une annonce datée du lundi 21 novembre, plusieurs postes en restauration, en location de matériel, et aux remontées mécaniques sont proposés.

Toute personne qualifiée ou non peut travailler aux remontées mécaniques du lac Blanc, ou encore à la location du matériel. Sans oublier la restauration : salle, cuisine, plonge... 

"On prêt à former sur place rapidement car on a très peu de demandes", confie à France 3 Alsace Christophe Bergamini, directeur de l'office du tourisme de la vallée de Kaysersberg (Haut-Rhin). Il propose des contrats saisonniers avec prise d'effet vers le 18 décembre (peut-être avant selon la météo), jusqu'à la fin des vacances de printemps (mi-mars). 

Les postes sont à pourvoir pour la saison hivernale 2021-2022. La neige sera bientôt de retour sur les Vosges (route des Crêtes). D'où la petite annonce publiée le lundi 22 novembre 2021 sur la page Facebook de cette station de sports d'hiver (voir la publication ci-dessous).


Entre 25 et 30 postes sont proposés. Leur rémunération atteint au moins 1.600 euros bruts. Il n'y a actuellement pas assez de monde pour que la station fonctionne correctement.

Les emplois sont proposés en haut et en bas de la remontée mécanique de la station du lac Blanc. Des restaurants et enseignes de location se trouvent des deux côtés (voir sur la carte ci-dessous).


Les candidatures sont à adresser par voie numérique. Envoyez-les par courriel à l'adresse drh@lac-blanc.com sans omettre votre Curriculum vitae (CV) et votre lettre de motivation.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.