Cet article date de plus de 3 ans

Herrlisheim-près-Colmar: "c'est là que j'ai découvert le corps sans vie de mon frère"

Laurent Conductier a disparu mercredi 20 juin. Handicapé moteur et sous traitement, il était géolocalisé par ses proches via une application sur son smartphone. Son frère William s'est tout de suite rendu sur les lieux, sans succès. C'est lui qui a retrouvé son corps, mardi 26 juin.
William a vu disparaître son frère, presque littéralement: il suivait régulièrement ses déplacements via deux applications pour le géolocaliser depuis son portable. Mercredi 20 juin, Laurent lui indique qu'il prend la route. "Je rentre", ce sont ses derniers mots, par sms. 20 minutes plus tard, le signal de géolocalisation disparaît du portable de William, qui s'inquiète. Avec sa femme, il se rend sur le dernier lieu indiqué par l'application, sur la départementale RN83, à la hauteur d'Herrlisheim-près-Colmar. Il voit des traces de freinage, des traces fraîches de roues dans l'herbe, et puis rien d'autre.
 

Pas de téléphone portable, aucune trace de Laurent, ni de sa voiture. Il ne sait pas quoi en penser. C'est alors qu'il alerte les gendarmes et qu'un avis pour disparition inquiétante est lancé, relayé par les médias.
 
Les gendarmes de Winzenheim est chargée de l'enquête, la police de Colmar aide aux recherches. Un hélicoptère survole aussi la zone. Mais toujours aucune trace de Laurent. William ne reste pas inactif: il ouvre une page Facebook pour demander de l'aide à des témoins éventuels. Pour organiser les recherches aussi.
 

Un détecteur de métaux

Le 26 juin, avec 4 volontaires et un sapeur-pompier, ils se rendent une fois de plus sur le dernier lieu de présence du téléphone de Laurent. Deux des volontaires ont un détecteur de métaux et ils ont spontanément proposé leur aide pour aider William à retrouver le portable de son frère. L'un d'eux connaît les lieux et parle pour la première fois d'un plan d'eau derrière les bosquets. Le petit groupe se déplace plus près du talus, vers un portail un peu caché et William aperçoit un corps flottant dans l'eau:

J'ai su que c'était mon frère, je n'ai pas pu aller plus loin. C'est le pompier qui est allé voir plus près. Et on ne voyait qu'une partie de jante de la voiture qui dépassait de l'eau.

 

Accident mortel


La thèse de l'accident mortel est confirmée par les enquêteurs, qui ne demanderont pas d'autopsie du corps. William est dévasté, il a des remords de n'avoir pas pensé tout de suite que les traces de pneus étaient celles de son frère, que la voiture avait pu sauter par-dessus le talus et disparaître derrière. Mais cette zone, qui est un point de rétention d'eaux de pluie est cachée par de la végétation et des arbres, l'hélicoptère n'a lui non plus rien pu voir.

Laurent était handicapé moteur, il faisait souvent des malaises et prenait des médicaments qui pouvaient entraîner une somnolence, et il ne supportait pas la chaleur. C'est sans doute tous ces facteurs qui ont causé sa sortie de route, mercredi 20 juin. Mais grâce à la géolocalisation de son portable, son frère a pu le retrouver.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers