Aéroport de Bâle-Mulhouse : plus de 9 millions de passagers en 2019, un record

L'EuroAirport a accueilli 9,09 millions de passagers en 2019 / © Jean-François FREY/MaxPPP
L'EuroAirport a accueilli 9,09 millions de passagers en 2019 / © Jean-François FREY/MaxPPP

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse a franchi en 2019 le seuil des 9 millions de passagers pour établir un nouveau record de trafic, a annoncé sa direction ce mardi 21 janvier.
    

Par M.C avec AFP

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse, troisième de Suisse et cinquième parmi les aéroports français de province, a accueilli 9,09 millions de passagers en 2019, en progression de 6% sur un an, a-t-elle souligné dans un communiqué diffusé ce mardi 21 janvier. "Il s'agit d'un nouveau record", a fait valoir son directeur Matthias Suhr lors d'un point presse.

La croissance en 2019 se situe "plutôt dans le haut du peloton" des aéroportsde taille comparable en Europe, a précisé M. Suhr.  La compagnie britannique Easyjet demeure de loin la première sur place, avec une part de marché de 60%, qu'elle a confortée par une croissance légèrement supérieure à la moyenne de l'aéroport franco-suisse (+7,5%).  Elle est désormais suivie par la compagnie low cost hongroise Wizz Air (7,8%) dont le trafic l'an dernier a bondi de près de 38% sur ses vols principalement à destination de l'Europe de l'Est.
 

100.000 passagers supplémentaires en 2020


Air France et Lufthansa ont en revanche connu un recul de respectivement 11,3% et 1,6%, que la direction de l'EuroAirport explique par l'impact des grèves de leurs personnels navigants. Pour l'année 2020, "nous tablons sur une faible augmentation" de trafic, de l'ordre de 100.000 passagers supplémentaires, a indiqué M. Suhr, précisant que cette prévision était "comparable" à celle des aéroports de même taille.

Le trafic de fret (marchandises) devrait quant à lui rester stable, après une diminution de 3,7% en 2019 ayant abouti à un total de 106.000 tonnes. Par ailleurs l'EuroAirport a fait de la réduction du bruit un objectif prioritaire, qu'il a inscrit l'an dernier dans sa nouvelle stratégie d'ici à 2030 "basée sur le développement durable", ont rappelé ses dirigeants. Le thème des nuisances sonores cristallise les tensions avec les associations de riverains.

L'EuroAirport vise notamment la poursuite de la réduction du bruit entre 23h00 et minuit, qui s'est amorcée l'an dernier grâce à la baisse de 14% des vols programmés dans cette plage horaire, et l'utilisation plus fréquente d'avions "de dernière génération", plus silencieux, comme l"Airbus A320Néo, a exposé M. Suhr. En avril, il mettra en place une incitation financière pour ce type d'appareils, sous forme d'une réduction de leur redevance d'atterrissage de 60% en journée et de 80% après 22h00, a annoncé le directeur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus