CARTE - Pistes cyclables à Mulhouse : ce qui va changer

Publié le
Écrit par Vincent Lemiesle
Une partie des aménagements cyclables provisoires vont devenir définitifs d'ici l'été 2021 à Mulhouse.
Une partie des aménagements cyclables provisoires vont devenir définitifs d'ici l'été 2021 à Mulhouse. © Darek Szuster, Maxppp

Après une phase expérimentale et de concertation débutée en mai 2020 après le confinement, la ville de Mulhouse rend sa copie sur les aménagements cyclables provisoires. Entre maintien, amélioration ou suppression, douze kilomètres de pistes cyclables sont appelés à évoluer d'ici l'été 2021.

A la sortie du premier confinement, la question des déplacements en ville s'est posée un peu partout en France. Mulhouse n'a pas échappé à la règle: en mai 2020, la Ville a mis en chantier des pistes cyclables provisoires, une douzaine de kilomètres en tout, en concertation avec la population et les associations. Après quatre mois d'expérimentation, la municipalité rend en ce début du mois de novembre sa copie: 5 kilomètres de pistes cyclables seront maintenus, 4 kilomètres seront améliorés et 3 seront supprimés.

La page des pistes provisoires se tourne donc, un plan vélo s'annonce (voir la carte ci-dessous). "Ces mois de concertation et d'expérimentation ont été riches et instructifs. Ils nous ont permis de faire avancer ces aménagements à la hauteur de nos ambitions et des attentes des habitants", affirme Claudine Boni Da Silva, adjointe au maire déléguée aux déplacements. 
 

Les itinéraires maintenus (en vert clair) 

Ils concernent le centre historique et ses abords avec la Porte de Bâle et la Porte Jeune. Au nord, le pont de Bourtzwiller et à l'ouest l'avenue François Mitterrand. "Ces cinq kilomètres d’itinéraires ont été plébiscités car jugés adaptés et rendant un vrai service tel quel", souligne Claudine Boni Da Silva.

Les itinéraires supprimés (en orange) 

"Trois kilomètres de voies vont être supprimées, d’ici la fin de l’année, car elles ne sont soit pas pertinentes, pas sécurisées ou pas lisibles", explique l'élue mulhousienne.
  • Avenue du président Kennedy, rue de Soultz et entre les rues Hubner et Franklin : ici, les vélorues sont considérées comme inefficace et non sécurisées pour les cyclistes.
  • Le Boulevard de l’Europe, l'Avenue de Colmar et la rue de Lefebvre créaient trop de problèmes de circulation.
  • Entre les rues Hubner et de la Mertzau, l’itinéraire peu pertinent et manquant de sécurité pour les cyclistes est abandonné.  
  • Rue d’Illzach : l’itinéraire ne fonctionne que si l’avenue de Colmar a une voie dédiée aux vélos. L’abandon de l’itinéraire avenue de Colmar entraîne donc celui de la rue d’Illzach.

Les itinéraires pérennisés et améliorés (en bleu) 

Les pistes cyclables amenées à être pérennisées seront sécurisées par la mise en place de balisettes, notamment. "Entre le printemps et l’été 2021, quatre kilomètres de voies vont être améliorées, avec une attention particulière portée aux liaisons et aux itinéraires pris dans leur globalité" précise l'adjointe au maire.

Une nouvelle signalétique pour une meilleure lisibilité

Une meilleure signalétique des voies cyclables devrait par ailleurs se mettre en place: "Une charte va être construite en ce sens, avec les habitants et les associations, pour créer quelque chose de lisible, d’adapté et de cohérent en termes d’itinéraires",  explique Claudine Boni Da Silva. La proposition de limiter la vitesse à 20 km/h au centre-ville, considérée comme peu efficace, a été abandonnée.

Des journées sans voiture

La concertation des habitants a mis en évidence, selon Claudine Boni Da Silva, le plébiscite de journées sans voitures à Mulhouse: "Nous souhaiterions proposer des journées sans voiture régulièrement, une fois par mois par exemple, au centre-ville mais également dans les différents quartiers, en lien avec les associations et les acteurs locaux". L'objectif étant de favoriser à terme les déplacements doux et d’éviter les déplacements de transit en voiture pour une ville "apaisée".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.