Mulhouse : voila ce que pensent les usagers de l'aménagement des pistes cyclables de déconfinement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Lemiesle
Une quinzaine de kilomètres d'axes cyclables a été aménagée à Mulhouse pour faciliter les déplacements à vélo pendant la phase de déconfinement.
Une quinzaine de kilomètres d'axes cyclables a été aménagée à Mulhouse pour faciliter les déplacements à vélo pendant la phase de déconfinement. © Vincent Lemiesle, France Télévisions

A Mulhouse, des travaux d’aménagement de pistes cyclables basés sur deux axes principaux ont été engagés dans la foulée du déconfinement. Une réponse de la Ville à la contrainte de la distanciation sanitaire dans les déplacements, censée inciter les habitants à prendre leur vélo.

L’idée de deux grands axes cyclistes « structurants » traversant Mulhouse est adoptée le 7 mai lors du dernier conseil municipal, quelques jours avant le déconfinement. Il s’agit alors de trouver une réponse rapide à l’adéquation entre distanciation sociale et déplacements intra-urbains. Pour Philippe Trimaille, adjoint au maire de Mulhouse, délégué à la mobilité, "le vélo doit pouvoir être une vraie alternative à la voiture et au transport public"

Carte aménagement cyclable ... by France3Alsace on Scribd

 

15 km d'axes cyclables "continus et sécurisés" 

L’élu mulhousien a bon espoir de boucler les travaux d’aménagement de ces voies dédiées au vélo au plus tard à la mi-juin. "Il s’agit de deux axes cyclables est-ouest/nord-sud, conçus pour couvrir tous les quartiers: toute personne peut rejoindre ces axes pour ses déplacements à vélo." L'axe est-ouest, allant du quartier des Coteaux à celui de Drouot, est réalisée dans sa quasi totalité. Sur l'axe nord-sud, reliant le quartier Bourtzwiller au Rebberg, il reste encore à faire des marquages au sol.

 

Le dispositif, près de 15 kilomètres au total, est censé être bien rôdé pour la rentrée de septembre, "au moment où les gens reprendront le cours normal de leurs activités", si tout se passe bien... 

 

 

Une méthode expérimentale, progressive et participative

Les Mulhousiens sont appelés à donner leur avis sur la plateforme internet Mulhouse c’est vous. "Nous tenons compte des remarques faites par les habitants sur les diverses expérimentations. Les gens ont tout l’été pour le faire", explique Philippe Trimaille. "Les remarques sont constructives, les gens débattent entre eux mais le véritable « référendum » ce sera l’utilisation, ou pas, par les cyclistes des axes cyclables."

 

L'avis des cyclistes

Justement, qu'en pensent les intéressés ? Il n'y avait pas foule en cet après-midi de début de semaine un peu maussade sur ces fameux axes cyclables qui ressemblaient plutôt à de grands boulevards déserts. Les quelques cyclistes croisés se sont montrés intéressés mais dubitatifs, voire remontés.

 

Pour Mattéo qui prend le vélo dès qu’il peut, c’est une bonne initiative mais qui doit rester provisoire. "Pour le vélo c’est pratique et sécuritaire mais en voiture c’est bizarre, mal indiqué. Pour la phase de déconfinement je dis oui mais je pense qu’en septembre il faudra refaire la voie pour les voitures comme elle était avant."

 

Robert, un inconditionnel du vélo, se pose des questions : "Je me demande si c’est définitif ou provisoire vu que c’est peint en jaune. Si c’est définitif je dis bravo, moi je suis partisan d’une ville sans voiture. Par contre ce n’est pas en créant une piste cyclable à la va-vite avec quelques coups de peinture qu’on va inciter les gens à monter sur leur vélo, ça c’est se foutre de la gueule du monde." Et d'ajouter : " Pendant les deux mois de confinement, j’étais très heureux sur mon vélo parce que j’avais retrouvé ma liberté et ma sécurité. Dans ce pays il n’y a aucun respect pour le cycliste de la part des automobilistes. " Pour Robert il faudrait tout simplement bannir la voiture de la ville.

Quant à Marion (le prénom a été changé), étudiante autrichienne et cycliste passionnée qui fait tout ses déplacements à vélo, c’est tout à fait par hasard qu’elle est tombée sur ces voies dédiées au vélo:  "Je les ai découvertes aujourd’hui et pourtant je prends tous les jours mon vélo. Je n’ai eu aucune information sur ces voies mais il y a la même chose en Autriche, à Vienne. Ça rend les cyclistes un peu plus visibles mais je ne sais pas si ça va vraiment aider la cause du vélo. "

 

 

Manque de communication ?

Philippe Trimaille l'assure, une campagne de communication a été déployée tout azimut, sur tout support pour informer au mieux les Mulhousiens de l'existence de ce plan vélo:  "Affichage et panneaux en ville, spots radio, documents distribués comportant le plan des deux axes. Nous préparons même un guide du cycliste en période de déconfinement avec tous les conseils pratiques."

Bref, maintenant c'est aux Mulhousiens de jouer le jeu, ou pas, selon l'élu en charge de la mobilité. "Je suis relativement optimiste: sur le boulevard de la Marne très passant, une voie auto a été supprimée au profit d'une voie cycliste bi-directionnelle, les riverains ressentent l’apaisement, il y a moins de bruit. Il faut que les mentalités évoluent, ça va prendre un peu de temps, mais peut-être que l’actualité de la crise sanitaire a fait évoluer les esprits." Le dispositif pourrait donc être "plié" sauf si les Mulhousiens souhaitent qu'il soit maintenu. Réponse cet automne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.