Coronavirus : pour soutenir les artistes, une radio de Mulhouse promet une programmation 100% locale en juin

Pour le duo Mouse dtc, comme pour tous les artistes, il faudra trouver une alternative aux concerts, la plupart des dates de 2020 ayant été annulées. / © Mouse dtc
Pour le duo Mouse dtc, comme pour tous les artistes, il faudra trouver une alternative aux concerts, la plupart des dates de 2020 ayant été annulées. / © Mouse dtc

Le mois de juin est habituellement celui des festivals, sauf que cette année, le coronavirus a mis en sourdine tous les projets. Tous, sauf un, celui de la Radio MNE, qui clame haut et fort la richesse de la scène mulhousienne, sur Internet et sur la bande FM.

Par Sylvie Malal

Hopla Milhusa ! C'est avec ce cri de ralliement que la Radio MNE -107.5 sur la bande FM et aussi sur Internet - rameute les artistes de tous bords, tous styles musicaux. Les artistes d'hier, d'aujourd'hui ou de demain. Tous sans exception, confirme ce 18 mai Jean-Luc Wertenschlag qui porte ce projet avec une "tribu d'intrépides bénévoles".
Le studio de la radio est installé à Mulhouse, dans le bâtiment "Motoco" de la friche DMC / © Radio MNE
Le studio de la radio est installé à Mulhouse, dans le bâtiment "Motoco" de la friche DMC / © Radio MNE

"On s'engage à une diffusion 7 jours sur 7 et 24h sur 24, sans aucune sélection des titres qu'on nous enverra. On passera 99,99% des sons qui nous parviendront, sauf bien sûr si c'est de la grosse daube... Dans ce cas, on ne diffusera peut-être qu'une seule fois, à 3h du matin".
 

Une playlist totalement locale

L'objectif du "comité de programmation" mis en place, est de rassembler un millier de titres, de la scène locale : Mulhouse et les environs principalement, mais Colmar aussi, éventuellement. " C'est bien, c'est très bien!", se réjouit Serge Moniz, Jesers de son nom d'artiste. "Ce n'est pas la peine de faire des kilomètres et d'aller au bout du monde. Les choses du coin sont excellentes aussi!" Après avoir évolué dans le groupe hip-hop  La vieille Ecole, il explore désormais un univers plus dépouillé. Guitare et voix, rien de plus.
 
Jesers, neuf nouvelles chansons à venir, dont "Mon reflet" à écouter prochainement sur Radio MNE / © Véronica Louba
Jesers, neuf nouvelles chansons à venir, dont "Mon reflet" à écouter prochainement sur Radio MNE / © Véronica Louba

Et justement, les conditions du confinement ont été propices à une expérience familiale : tourner le clip de sa toute dernière chanson, à la maison, avec les moyens du bord. La chanson "Reflet", évoque ses enfants qui sont un peu le reflet de lui-même. " J'avais envie d'être au creux de l'oreille de celui qui écoute, à la limite du chuchotement", explique-t-il. Une chanson de l'intime que les auditeurs pourront donc écouter très bientôt sur les ondes de la radio MNE.

Et toi.... Quel est ton groupe mulhousien préféré?
-Radio MNE

"Si ça se trouve, ton voisin est un super musicien, et toi, tu ne le sais même pas!" s'emporte Jean-Luc Wertenschlag. "Il est temps que les habitants de cette ville connaissent les artistes de la cité!". Alors, comme un défi, la radio interpelle le public, les citoyens, les élus. "Et toi? Quelle est ton groupe, ta chanteuse ou ton chanteur mulhousien préféré?" Inutile de préciser que la réponse "je ne sais pas" n'est pas recevable.

Mais lorsqu'on lui renvoie la question, Jean-Luc Wertenschlag est un peu embêté. Des groupes, il y en a plein, et il a du mal à choisir. Finalement, il va lâcher un nom. "Si vraiment je dois citer quelqu'un, ce serait Marie Gelis et son complice. Elle et lui nous offrent des mélodies en français absolument magnifiques, qui ne nous quittent plus."
 
Marie Gelis entame une nouvelle aventure musicale en solo / © Tatiana Chevalier
Marie Gelis entame une nouvelle aventure musicale en solo / © Tatiana Chevalier

Seulement voilà, pour ces artistes comme pour tous les autres, les projets de spectacle sont reportés sine die, voire annulés. Et Marie Gelis a décidé de profiter de cette parenthèse imposée pour entamer sa mue. Désormais, ce sera Marie Gelis en solo, sans son complice. "Pendant le confinement, il y a eu des moments de crise et d'effondrement, et des moments de grandes envolées d'inspiration". Elle a écrit, elle a composé. Elle va maintenant pouvoir répéter, étrenner son nouveau personnage jusqu'à la prochaine scène, peut-être en janvier 2021.

Rester visible, et audible

Impossible en effet d'envisager des concerts dans un avenir proche. La plupart des salles ne comptent pas rouvrir avant 2021.
Pour Hermance, du groupe Mouse DTC, la déception est grande. Elle se voyait déjà, cet été, trois semaines au Festival d'Avignon pour un spectacle de la Cie Kalisto dont elle crée la musique. Mais ce projet enthousiasmant a été balayé par le Covid-19. 
Le do Mouse dtc va proposer ses deux albums en intégralité à la Radio MNE / © Lara Herbinia
Le do Mouse dtc va proposer ses deux albums en intégralité à la Radio MNE / © Lara Herbinia

Reste l'envie, viscérale de se produire. Avec son binôme à la scène comme dans la vie, le batteur Arnaud Dieterlen, le duo Pop Electro Mouse DTC multiplie les live confinés. Chez eux, ils ont même aménagé une pièce pour cela. Malgré tout, "C'est étrange de ne pas voir le public" dit-elle " Moi qui tire mon énergie du public, j'ai essayé de m'énerver toute seule!" conclut-elle dans un grand éclat de rire. Leurs deux albums seront proposés à l'écoute sur la Radio MNE, en intégralité. Le troisième est en route.

MNE comme Mulhouse Nouvelle Expérience

107.5 FM, une radio libre.... Ou presque! C'est ainsi que se décrit cette radio qui émet depuis 2 000, et qui se revendique dans la lignée des pionniers comme  Fréquence Mulhouse, la Nuit du Loup ou Radio Verte Fessenheim devenue Dreyeckland. Un média citoyen qui aime débattre, et qui aime la musique. Elle sera donc 100% locale en juin. Pour proposer un morceau, il suffit de contacter l'équipe par mail ou via les réseaux sociaux. Ou encore de laisser un message sur le répondeur/enregistreur de la radio.
"En général, je ne suis pas trop pour ce genre de protectionnisme" note Philippe Schweyer, un touche à tout de la culture : un magazine (Novo), une maison d'édition (Médiapop Editions) et un label musical (Mediapop Records), il lui arrive également d'écrire des paroles de chansons. "Je défends Mulhouse quand je suis à Paris" dit-il " Mais il faut rester ouvert au reste du monde".
Il n'empêche : le projet de MNE ne lui déplait pas. "C'est une manière de mettre en lumière des groupes que les gens ne connaissent pas du tout" reconnait-il.
Jean-Luc Wertenschlag n'aime pas trop se voir en photo. C'est en dessin qu'il préfère se raconter / © Joan
Jean-Luc Wertenschlag n'aime pas trop se voir en photo. C'est en dessin qu'il préfère se raconter / © Joan

"Il y a une richesse incroyable de talents à Mulhouse", s'enflamme Jean-Luc Wertenschlag. "Et la radio, c'est quelque chose qui te parle partout. Dans ta cuisine, sous ta douche, dans ton lit! Et nous, c'est notre façon de rendre fiers les mulhousiens!" Le rendez-vous est donc fixé sur les ondes de la radio MNE dès le 1er Juin, pour écouter les titres les plus récents, mais aussi ceux qui appartiennent au patimoine de de la ville, et qui ne demandent qu'à sortir de l'oubli.



 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus