Handicapé en fauteuil roulant, il est bloqué chez lui depuis bientôt un an à cause d'un ascenseur en panne

À Mulhouse (Haut-Rhin), Jérémy Ferreira, handicapé moteur en fauteuil roulant, ne peut plus sortir de son logement situé au premier étage de sa résidence. L'ascenseur est en panne depuis plus de 10 mois, le privant de toute vie sociale. Pour sortir, il doit emprunter les escaliers avec l'aide de sa mère ou de sa sœur.

La vie est devenue impossible pour Jérémy Ferreira, un trentenaire handicapé moteur se déplaçant en fauteuil roulant. L'ascenseur de la résidence où il loge est tombé en panne il y a un peu plus de dix mois. Depuis, son quotidien se réduit à son studio de 24 mètres carrés situé au premier étage de l'immeuble, à Mulhouse (Haut-Rhin).

Sans l'aide de sa mère ou de sa sœur, il ne peut plus sortir de chez lui. Lui qui menait une vie active, s'efforçant de rester autonome, cette situation d'isolement devient extrêmement pesante. Dur pour le moral mais aussi pour le physique. Jérémy, privé de ses quatre heures de sport hebdomadaires, se voit aussi, et surtout, privé de son travail. Et de son salaire. Ironie du sort, "L'ascenseur est tombé en panne au moment où je commençais mon nouveau travail à la CAF", précise Jérémy.

Cet arrêt brutal m’a fait du mal autant physiquement que mentalement.

Jérémy Ferreira

Ses amis viennent lui donner un coup de main dès qu'ils le peuvent mais Jérémy ne veut pas abuser et hésite "demander de l’aide tout le temps". Lui qui entretenait une vie sociale active, tout s'est arrêté brutalement. "On se voyait de temps et temps, le week-end, comme tout le monde mais là tout s’est arrêté. Cet arrêt brutal m’a fait du mal autant physiquement que mentalement".

Jérémy a vite compris qu'il lui était impossible de descendre l'escalier tout seul. Trop risqué. Même aidé de sa mère, descendre un étage sans son fauteuil roulant est devenu une épreuve. Il leur est arrivé plusieurs fois de chuter. "Après mon travail, je viens descendre Jérémy pour ses rendez-vous. Le remonter je ne vous en parle même pas, c’est plus difficile parce qu’il n’a pas du tout d’équilibre, il faut être deux", confie Nadia Ferreira.

C'est lamentable, je n’ai jamais connu ça.

Nadia Ferreira

Très remontée contre l'agence immobilière Cytia, Nadia ne cache pas sa colère. "Je le vis très mal. Jérémy était autonome et tout d'un coup, depuis que cet ascenseur est en panne, sa vie s’est arrêtée". Et de dénoncer cette situation qui perdure depuis presque un an, "c'est lamentable, je n’ai jamais connu ça. On a téléphoné à Cytia mais on a l’impression qu’ils ne tiennent pas compte du handicap de mon fils". 

Contacté, le syndic de copropriété affirme avoir proposé une solution de relogement en rez-de-chaussée. Mais le loyer est trop élevé pour Jérémy Ferreira. Selon Cytia, la panne d'ascenseur serait due à des composants électroniques défaillants, difficiles à remplacer rapidement. Une intervention serait prévue au courant de la première semaine d'avril. Un espoir pour Jérémy Ferreira et les 160 familles résidentes.