Mulhouse : un nouveau tag antisémite découvert sur une stèle

Un tag à caractère antisémite a été découvert ce mardi 24 novembre dans la matinée sur la stèle érigée à la mémoire du Grand Rabbin Jacob Kaplan, square de la Liberté à Mulhouse, a indiqué la Préfecture du Haut-Rhin.
 
Depuis le début du mois de novembre, des tags à caractère antisémite sont apparus à Mulhouse.
Depuis le début du mois de novembre, des tags à caractère antisémite sont apparus à Mulhouse. © Géraldine Dreyer - France Télévisions
Mulhouse de nouveau frappée par un tag antisémite. La préfecture du Haut-Rhin a indiqué, ce mardi 24 novembre, dans la soirée, qu'un tag à caractère antisémite avait "été découvert ce matin sur la stèle érigée à la mémoire du Grand Rabbin Jacob Kaplan, square de la Liberté à Mulhouse".

"Le préfet du Haut-Rhin, Louis Laugier, apporte son entier soutien aux membres de la famille du Grand Rabbin Kaplan ainsi qu’à la communauté israélite du département",
est-il mentionné dans le communiqué, tout en ajoutant que Louis Laugier condamnait "fermement ces agissements qui viennent porter atteinte à l’unité de la communauté nationale".
 La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a annoncé avoir saisi le parquet. La Licra "ne peut accepter que l'on laisse de tels faits se multiplier", a souligné son avocat Rodolphe Cahn. L'enquête a été confiée à la bridage des violences urbaines de la Sûreté départementale.

Rémy With, président du Conseil départemental du Haut-Rhin, a fait part de son indignation : "Profondément choqué par ces inscriptions qui depuis quelques jours sont découvertes à Mulhouse, je veux - avec l’ensemble de mes collègues Conseillers départementaux - assurer le Consistoire israélite du Haut-Rhin et la communauté juive de Mulhouse de mon total soutien."

De nombreux tags depuis le début du mois

Depuis le début du mois de novembre, des premiers tags à caractère antisémite étaient apparus sur les murs de la cité du Bollwerk, à proximité du centre-ville. Ils avaient rapidement été effacés par les services municipaux. De nouveaux tags ont été inscrits dans les jours qui ont suivi, et au cours du week-end du 21 au 22 novembre, toujours dans le même quartier.

La ville de Mulhouse avait porté plainte. Une enquête judiciaire avait été ouverte.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
antisémitisme société violence faits divers