Mulhouse : ouverture d'une enquête judiciaire après des tags antisémites

Une enquête judiciaire a été ouverte à Mulhouse après une plainte de la mairie consécutive à la découverte de tags antisémites sur les murs d'une cité de la ville.
 
La ville de Mulhouse a porté plainte suite à la découverte de tags antisémites sur les murs d'un quartier de la cité du Bollwerk situé à proximité du centre-ville. Une enquête judiciaire a été ouverte. Depuis le début du mois de novembre, des premiers tags à caractère antisémite étaient apparus sur les murs de la cité. Ils avaient rapidement été effacés par les services municipaux. De nouveaux tags ont été inscrits dans les jours qui ont suivi, et au cours du week-end du 21 au 22 novembre, toujours dans le même quartier.

Dans un tweet, Michèle Lutz, la maire LR de Mulhouse "condamne avec fermeté les tags antisémites qui souillent depuis plusieurs jours les murs de notre cité. Mes services sont pleinement mobilisés pour réparer ces outrages et notre police municipale participe à l’enquête pour retrouver le coupable."

"L'affaire est prise très au sérieux. La ville a déposé plainte et une enquête est en cours"
, a déclaré dimanche Paul Quin, l'adjoint à la maire en charge de la sécurité. "Il y aura notamment des comparaisons faites au niveau des écritures avec d'autres tags". La section locale de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) a également exprimé son intention de saisir la justice. "Une fois de plus des odieux tags antisémites souillent les murs de Mulhouse. Une fois de plus des individus n'hésitent pas à exprimer leur haine", a-t-elle condamné dans un communiqué. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers