Nanuq, l'ourse polaire née en 2016 au zoo de Mulhouse, va déménager au zoo de la Flèche

Toute petite, Nanuq était déjà célèbre, car un ours blanc né en captivité, c'est très rare. Mais après ses trois premières années passées au zoo de Mulhouse, son lieu de naissance, la demoiselle partira d'ici quelques semaines pour fonder une famille au zoo de La Flèche (Sarthe).
Nanuq jeune adulte
Nanuq jeune adulte © M. Soos
Nanuq a vu le jour le 7 novembre 2016 au Parc zoologique et botanique de Mulhouse (Haut-Rhin). Un événement gardé secret les trois premiers mois, afin de lui éviter tout stress. Car la naissance d'un ours blanc dans un zoo est un phénomène très rare, et les premières semaines, l'ourson reste très fragile. En 2015, Sesi, la maman de Nanuq, avait déjà donné naissance à deux petits qui n'avaient pas survécu.
 
Nanuq bébé avec sa maman, début 2017
Nanuq bébé avec sa maman, début 2017 © D. Villiseck

Mais depuis sa première présentation officielle en février 2017 et son baptême (par vote, le public a choisi son nom qui signifie "ours polaire" en inuit), l'adorable boule de poils est devenue la coqueluche des visiteurs et des soigneurs. Et elle a su tirer profit des bons soins qui lui étaient prodigués. D'un poids plume, 400 grammes à la naissance, elle est passée à 15 kilos en trois mois, et sa balance en affichait 150 à son premier anniversaire.   

Une Greta Thunberg à son échelle


La jeune oursonne a aussi contribué à sensibiliser le public à la lutte contre le réchauffement climatique. Comme l'ours polaire est de plus en plus menacé par la fonte de la banquise, et que la frimousse craquante de Nanuq monopolisait l'attention des visiteurs, les équipes du Parc en ont profité pour faire passer certains messages sur la nécessité de changer nos manières de consommer et de réduire l'impact environnemental.

Mais d'ici quelques semaines, Nanuq va devoir quitter Mulhouse pour s'établir au zoo de La Flèche (Sarthe), où son prétendant l'attend. Un déménagement et une union décidés par le coordinateur du programme européen de sauvegarde de l'espèce "après analyse démographique et génétique de la population européenne", selon les explications du Benoît Quintard, directeur-adjoint du zoo de Mulhouse.


Couper le cordon et faire sa vie ailleurs

Jusque-là, Nanuq a toujours partagé un enclos seule avec sa mère Sesi. Mais depuis peu, la jeune ourse commençait à manifester une certaine rivalité avec sa génitrice, signe que le temps de la séparation était venu. Le départ de sa fille permettra à Sesi de retrouver quelques moments d'intimité avec Vicks, le père de Nanuq, cantonné depuis trois ans dans un enclos voisin. Et bien sûr, tout le monde espère que Nanuq va bientôt pouponner à son tour.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo de mulhouse animaux nature zoo