• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Sundgau: exaspération des maires face aux dépôts illégaux et récurrents de pneus en forêt

140 pneus ont été déposés illégalement dans la forêt de Burnhaupt-le-Bas ce mercredi 7 août. Les auteurs risquent jusqu'à 3000€ d'amende. / © Alain Grieneisen.
140 pneus ont été déposés illégalement dans la forêt de Burnhaupt-le-Bas ce mercredi 7 août. Les auteurs risquent jusqu'à 3000€ d'amende. / © Alain Grieneisen.

Alain Grineisen et Franck Dudt, les maires sundgauviens de Burnhaupt-le-Bas et du Haut Soultzbach, en ont gros sur la patate après les récents dépôts sauvages de pneus dans les forêts de leur bans communaux respectifs. Le premier, remonté face à ces actions délictueuses, a porté plainte ce jeudi.

Par Loic Schaeffer

La surprise, avant "l'effarement puis la colère", voici résumée en quelques mots la manière dont Alain Grieneisen, le maire de Burnhaupt-le-Bas, a vécu ce mercredi 7 août la découverte d’un dépôt sauvage de 140 pneus en lisière de la forêt de sa commune. « Ce sont des chasseurs qui ont alerté la brigade verte, c’est comme ça que j’ai été informé », relate-t-il, écœuré.

Plus encore qu’un pied-de-nez aux initiatives écologiques engagées à Burnhaup-le-Bas - on n’y utilise plus de pesticide depuis 2014 par exemple- c’est surtout l’incivisme primaire qui met l’édile en rogne. Le contexte de la mort du maire de Signes (dans le Var), Jean-Mathieu Michel, heurté par un fourgon qui venait de déverser illégalement du gravier sur un chemin privé, ne fait qu’ajouter à son énervement.

Qui sait de quoi ils sont capables?
Alain Grieneisen, maire de Burnhaupt-le-Bas

"Je me promène souvent en forêt. Qui sait ce qui pourrait arriver si je tombais sur l’un ou plusieurs de ces individus. De quoi seraient-ils capables ? La situation pourrait tout aussi bien dégénérer", s’exclame-t-il.

Déjà 60 pneus retrouvés en avril

En avril dernier déjà, une soixantaine de pneus avaient été retrouvés près d’un ruisseau. Alain Grieneisen s’était tu, mais cette fois c’en est trop.
"J’ai porté plainte dès jeudi matin, en lançant aussi un appel à témoin. Il faut qu’on trouve des solutions. J’espère qu’on trouvera les responsables." Toute personne détenant des informations sur cette affaire est donc appelée à contacter la brigade de Masevaux-Niederbruck au 03.89.82.40.39.

Dans cette partie du Sundgau, ces dépôts illégaux de pneus ont tendance à devenir légion. A quelque cinq kilomètres de là, un peu plus à l’ouest, la commune du Haut Soultzbach (née de la fusion entre Mortzwiller et Soppe-le-Haut) n’est pas épargnée. "C’est déjà arrivé il y a trois ans et à nouveau le 27 juillet dernier, date à laquelle 154 pneus ont été découverts en forêt," raconte Franck Dudt, le maire de la commune.
Dans ce secteur du Sundgau, les dépôts de pneus sont fréquent ces derniers mois. Ici, dans le forêt de la commune du Haut Soultzbach, le délit a été constaté le 27 juillet. La brigade verte a porté plainte contre X. / © Franck Dudt.
Dans ce secteur du Sundgau, les dépôts de pneus sont fréquent ces derniers mois. Ici, dans le forêt de la commune du Haut Soultzbach, le délit a été constaté le 27 juillet. La brigade verte a porté plainte contre X. / © Franck Dudt.

Un auto-entrepreneur allemand à l'origine des dépôts?

En tout, cinq dépôts ont été comptabilisés ces derniers mois dans le secteur. La brigade verte du Haut-Rhin a porté plainte contre X à chaque fois. "En juin, on a même retrouvé du matériel de chantier. Manque de chance pour l’entreprise concernée, on a pu remonter sa trace grâce aux numéros de série qu’on a retrouvés sur le matériel. Il s’agissait une société lyonnaise qui venait d’achever des travaux dans la vallée de Thann", ajoute Franck Dudt.
Aucun indice n’existe néanmoins à ce jour qui puisse permettre d’identifier les auteurs des dépôts de pneus.

"L’une des hypothèses, s’avance le maire du Haut Soultzbach, c’est qu’il s’agisse d’un auto-entrepreneur qui, à défaut de pouvoir retraiter tous ses pneus, les abandonne dans la forêt. On a retrouvé des inscriptions en allemand sur les pneus, mais ça ne nous dit pas qui c’est."
Pas encore en tout cas. Les individus responsables de ces faits encourent une amende maximale de 1500€, voire 3000 s’il est fait état d’une récidive.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus