• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Meurtre et viol d'un garçon néerlandais en 1998 : Jos Brech accepte son extradition, il risque la prison à perpétuité

Jos Brech, le suspect. / © Document remis, Police néerlandaise
Jos Brech, le suspect. / © Document remis, Police néerlandaise

Jos Brech a été arrêté dans les environs de Barcelone (Espagne) le dimanche 26 août. Depuis le 22 août, il était activement recherché dans les Vosges. Le Néerlandais, suspecté du meurtre et du viol du petit Nicky Verstappen en 1998, ne s'est pas opposé à son extradition vers les Pays-Bas. 

Par Vincent Ballester

Jos Brech, suspecté du meurtre et du viol de Nicky Verstappen, un petit garçon néerlandais de 11 ans, ne s'est pas opposé à son extradition vers les Pays-Bas. Arrêté à Castellterçol, près de Barcelone le dimanche 26 août, la question de son extradition vers son pays se posait. S'il l'avait refusée, la procédure aurait pu prendre trois mois. S'il est reconnu coupable, une peine d'emprisonnement à perpétuité pourrait être prononcée contre lui.
Deux inspecteurs de la police néerlandaise vont se rendre en Espagne pour l'interroger. En attendant, le suspect a commencé à parler. Il a affirmé à la justice espagnole qu'il se trouvait en Espagne depuis le milieu du mois de mars, alors qu'il était, à la fin du mois de février, supposément parti de Sainte-Marie-aux-Mines pour une randonnée de trois semaines dans les Vosges. Sa famille, ne le voyant pas revenir, avait prévenu la police en avril, ce qui avait aiguillé la police néerlandaise sur sa piste.
Il vivait sous une tente dans les bois à proximité d'une maison occupée par plusieurs personnes sans-abri. L'une d'elles, qui a tenu à garder l'anonymat, l'a reconnu grâce à son portrait diffusé à grande échelle. Elle a alors prévenu la police. Jos Brech lui avait expliqué qu'il campait ici "car il aimait vivre dans la nature". La police l'a cueilli alors qu'il était sorti de sa tente pour couper du bois. Nos collègues de l'émission EenVandaag, de la première chaîne publique néerlandaise, rapportent que le suspect avait emballé ses affaires et qu'il se serait à nouveau enfui s'il n'avait pas été arrêté à ce moment là. 

Berthie Verstappen, la mère du petit garçon assassiné, a déclaré: "Désormais, nous aimerions avoir des réponses, même si nous avons peur d'entendre ce qu'il s'est passé."

A lire aussi

Sur le même sujet

"Aider cette belle jeunesse"

Les + Lus