Vente aux enchères de 700 à 800 objets après la fermeture d'un hôtel historique à Chaumont

Une vente aux enchères va se dérouler les 13 et 15 mai 2023 à l'hôtel restaurant Le Terminus Reine, à Chaumont. Près de 800 objets ou mobilier vont être mis à la vente. L'occasion pour les Chaumontais de continuer à faire vivre cette institution chez eux.

Après la fermeture de l'hôtel restaurant Le Terminus Reine, à Chaumont, l'heure est maintenant aux enchères. Cet événement attendu par les Chaumontais se déroulera le samedi 13 mai pour les particuliers et lundi 15 mai 2023 pour les professionnels. 700 à 800 pièces de cette institution pourraient être vendues. 

Couverts, tables, vins

Le directeur de l'établissement doit libérer la bâtisse. Couverts, tables, lampes, tableaux, vins… C'est comme un bout d'histoire de leur ville que les Chaumontais vont pouvoir ramener chez eux pour cette vente. Mais tous les objets de l'hôtel restaurant ne seront pas en vente. Ni le grand aigle en bronze, ni les affiches encadrées en caisses américaines seront à vendre.

La SELARL Vannier-Fray s'attend à une vente importante "surtout que l'on a l'habitude d'avoir des ventes dans le sud de la Haute-Marne et plus rarement vers Chaumont". Par la nature de ce lieu exceptionnel, "on s'attend aussi à ce qu'il y ait beaucoup de monde" à acheter les bien qui ont "une certaine valeur".

Si les objets mis à la vente sont déjà disponibles en photo sur le site SELARL Vannier-Fray, le public pourra les voir avant le début des enchères les samedi et lundi matin, de 9h à 12h.

Une histoire de famille

Dimanche 2 avril 2023, cette institution implantée à Chaumont depuis 1921 a fait son dernier service. Les gérants n'arrivaient plus à faire tourner cet hôtel restaurant. Ce trois étoiles situé en face de la gare manquait de personnel.

Pour le patron François Jehlé, cet établissement est une histoire de famille. "Mon grand-père a racheté l'Hôtel de la Gare. Il l'a rebaptisé Terminus Reine, en utilisant son nom. Il y a beaucoup de Terminus, mais seulement un Terminus Reine". Au moment de la guerre, l'hôtel restaurant est confondu avec la gare, il sera bombardé. "Aujourd'hui, après 103 ans, c'est beaucoup d'émotion", a confié François Jehlé a une de nos équipes qui a assisté au dernier service. 

Un investisseur aurait racheté les lieux. Mais pour l'heure, on n'en sait pas plus, et la date de réouverture n'est pas connue.