Déconfinement : à Langres, les terrasses ont rouvert, la saison peut commencer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Meyer

Ce mardi 2 juin, les cafés et restaurants ont obtenu l'autorisation de rouvrir après deux mois et demi de confinement. Pour Philippe Horiot, gérant de la Crémaillère à Langres (Haute-Marne), c'est un immense soulagement. En espérant que la saison démarre enfin.

Une dizaine de tables installées dehors et six à l'intérieur. Difficile pour Philippe Horiot de cacher le sourire sur son visage ce mardi 2 juin au matin. Après deux mois de confinement, son restaurant, installé sur les remparts de Langres, sur la place de la Crémaillère, a enfin rouvert ses portes.

On est soulagé et on est surtout très content de pouvoir retravailler. Ces derniers temps, on voyait de plus en plus de gens se promener le long des remparts, on avait très envie de reprendre
-
Philippe Horiot, gérant du restaurant la Crémaillère

 

Preuve de cette impatience, le gérant a même envisagé pour l'occasion d'ouvrir ce mardi... dès minuit. "On avait envie de fêter ça, mais finalement, on s'est dit qu'il vallait mieux être en pleine forme pour la reprise. Il a fallu réorganiser le restaurant et repenser toute la carte."


Fini la gamelle, bientôt les fléchettes

À l'intérieur comme sur la place à l'extérieur, les tables ont été espacées au maximum et plusieurs flacons de gel hydroalcoolique ont été laissés à la disposition des clients. Le menu s'affiche sur des ardoises mais aussi sur internet. "On a affiché sur chaque table une adresse internet où les clients peuvent consulter le menu depuis leurs smartphones. Ça permet d'éviter de manipuler des cartes."

 


Cette réouverture, Annabelle et Hubert l'attendaient impatiemment. Ils font partie des tout premiers clients ce mardi 2 juin. Ils voulaient impérativement fêter la réouverture des cafés et restaurants par un petit apéritif au soleil. "On l'a bien mérité ! On revit carrément là, on respire. On a été assez enfermé... Il faut simplement rester un peu vigilant, mais si tout le monde fait attention, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. On va en profiter de toutes nos forces !"

Prochain objectif pour Hubert, la reprise des concours de fléchettes. "Ce qui nous a manqués, ce sont les gens, l'ambiance... On va peut-être pouvoir bientôt reprendre les fléchettes. Et puis, comme chacun a les siennes, il n'y a aucun risque, pas de problème pour jouer !" En attendant, une soirée karaoké est prévue sur la place de la Crémaillère ce samedi, si le temps le permet.

 


Sur la table d'à côté, Ludovic et ses collègues se sont installés pour déjeuner. Pour le couvreur-zingueur, c'est l'occasion de pouvoir enfin faire une vrai pause déjeuner. "On en a enfin fini avec la gamelle. Le casse-croute pour le repas de midi, ça va cinq minutes... Et encore ça va parce qu'il a fait beau. Mais là, on peut venir au restaurant, ça coupe la journée en deux, ça nous permet de quitter le chantier... C'est vraiment mieux."


La saison enfin lancée ?

Philippe Horiot a repris le restaurant La Crémaillère en novembre dernier. Le démarrage s'est fait en douceur, le temps pour lui de reconstituer peu à peu une clientèle et de voir cet élan finalement cassé le 16 mars dernier par le confinement. "On nous a pris un peu de court. La décision a été prise très rapidement et on a perdu pas mal de marchandises qu'on avait en stock dans les frigos. Mais au final, on a plutôt bien supporté le confinement. On a fait un peu de vente à emporter, ça nous a occupé l'esprit et ça nous a permis de garder le contact avec les clients." Aujourd'hui, le restaurateur veut enfin pouvoir retravailler comme il aime le faire.

Pour ce premier jour de réouverture des cafés et restaurants, plusieurs terrasses et établissements langrois ont repris vie. C'est le cas par exemple du Foy, le restaurant installé aux pieds de la statue de Diderot dans le centre historique de Langres.
 


Tous ces professionnels espèrent voir dans cette journée le lancement de la saison touristique pour le pays de Langres et ses quatre lacs. Depuis la place de la Crémaillère et les remparts de Langres, le lac de la Liez apparaît déjà comme une belle promesse de baignade et de vacances. Il ne manque plus maintenant que les touristes.