Déconfinement - Chaumont : trois idées pour s'aérer dans un rayon de 100 km

Depuis le 11 mai, vous pouvez vous déplacer sans attestation dans votre département et dans un rayon de 100 km hors du département. Si des incertitudes subsistent quant à la réouverture de certains sites de la région, voici trois idées de sorties pour vous aérer l’esprit autour de Chaumont. 
Balades nature ou visites de patrimoine, plusieurs lieux pourront vous recevoir suite au déconfinement du 11 mai 2020 en Haute-Marne et dans les départements voisins.
Balades nature ou visites de patrimoine, plusieurs lieux pourront vous recevoir suite au déconfinement du 11 mai 2020 en Haute-Marne et dans les départements voisins. © François de Dijon/Pixabay-Marc Miraille/Flikr-Bernard Niess
Depuis le lundi 11 mai, chacun peut se déplacer sans attestation dans les limites de son département ou dans un rayon de 100 km autour de son domicile hors département. Ce rayon autour de Chaumont en Haute-Marne, se limite à quelques kilomètres près, dans le nord-ouest à Vitry-le-François, dans le nord-est à Nancy, dans le sud-ouest à Semur-en-Auxois et dans le sud-est à Vesoul. Dans ce périmètre, toutes les activités ne seront pas réouvertes au public, mais de nombreuses balades natures et historiques s’offrent à vous.

A noter cependant que le Premier Ministre, Edouard Philippe, a précisé le 7 mai dernier qu'il était possible de se déplacer au-delà de 100 km sans attestation tant que vous restez dans votre département. Le rayon de 100 km maximal à vol d'oiseau ne vaut donc que si vous dépassez les frontières haut-marnaises. 

Voici donc trois idées de lieux à découvrir ou redécouvrir dans un rayon de 100 km autour de Chaumont. 


Le nouveau Parc National des Forêts entre Champagne et Bourgogne

241.000 hectares de forêts situés en partie en Haute-Marne, en partie en Bourgogne, le 11e Parc National des Forêts a été officiellement créé le 7 novembre 2019 après 10 ans de concertation. La zone cœur, située entre Châtillon-sur-Seine et Langres, s’étant sur 56.000 hectares et est composée à 95 % de forêts, dont la forêt Giboyeuse essentiellement connue pour sa faune et sa flore. 

Une faune, qui se compose majoritairement d’un grand nombre d’ongulés comme les cerfs, mais aussi d’autres espèces plus rares, la cigogne noire ou le chat forestier de métropole. Côté flore, en cette période, vous pourrez peut-être découvrir le sabot de Vénus, une sorte d’orchidée sauvage protégée et assez rare qui pousse au printemps et fleurit jusqu’en juillet. 
 
Le sabot de vénus est une orchidée sauvage protégée qui pousse entre mai et juillet, dont de nombreux pieds sont présents dans le Parc National des Forêts entre Champagne et Bourgogne.
Le sabot de vénus est une orchidée sauvage protégée qui pousse entre mai et juillet, dont de nombreux pieds sont présents dans le Parc National des Forêts entre Champagne et Bourgogne. © Pixabay/Marc Miraille

 
Mais le parc ne se limite pas uniquement aux forêts, plusieurs points d’eau sont à découvrir. Si le temps n’a pas été trop sec, vous pourrez profiter des résurgences, des cascades, mais surtout des marais tufeux et des "constructions" calcaires naturelles qu'on découvre au fond de ces piscines naturelles où la transparence de l'eau laisse apparaître bien des surprises aux visiteurs attentifs. 

C'est la grande particularité de ce 11e Parc national des forêts. Le "tuf" est une roche légère de couleur claire, faite de calcaire qui se développe autour de certaines mousses. Sa présence est extrêmement rare en plaine et encore plus en forêt, puisqu'habituellement, on le retrouve en montagne. Les cours d'eau de ce parc ne sont donc comparables à aucun autre cours d'eau forestier de France. Une eau particulière qui donne vie à une flore particulière habituellement présente en montagne elle aussi, à savoir la gentiane des marais. Petite fleur violette pouvant monter jusqu'à 50 cm au dessus du sol, la gentiane des marais est aujourd'hui une espèce protégée en France et en Belgique, interdiction donc de la cueillir si vous la croisez en forêt !

On retrouve également le long du parc les vestiges de l’histoire laissés par les Celtes, les templiers et les ordres monastiques et métallurgiques composés de pierres taillés visibles au détour d’une balade en forêt mais aussi dans les villages.
 
 
Voir cette publication sur Instagram

#paysdelangres #vauxsousaubigny #parcnationaldesforetschampagnebourgogne

Une publication partagée par Pascal Brunelli (@blip52) le

 

Le Lac du Der-Chantecoq

Le Lac du Der-Chantecoq est le plus grand lac artificiel d’Europe. Surnommé la mer intérieure, il a été créé en 1974 après 10 ans de travail dans le but de réguler les niveaux d’eau de la Marne, comme un immense réservoir. 
 
Le lac du Der offre l'opportunité d'observer les oiseaux, mais aussi de découvrir les forêts environnantes via ses chemins de randonnée et pistes cyclables.
Le lac du Der offre l'opportunité d'observer les oiseaux, mais aussi de découvrir les forêts environnantes via ses chemins de randonnée et pistes cyclables. © Flikr/Marc Niess

Très visité lors de la migration des grues cendrées entre octobre et novembre, le lac du Der offre la possibilité d’observer d’autres oiseaux tout au long de l’année. Mais aussi de prendre un bol d’air et d'explorer ses environs via de nombreuses pistes cyclables. Si pour le moment, les plages et les activités nautiques ne sont pas autorisées, le lieu sera accessible pour toute activité sportive ou d’observation animale.

Il faudra penser à amener son propre matériel, de quoi le nettoyer au cas où, et il faudra également veiller à ne pas être plus de dix à participer à ces activités.
 
Voir cette publication sur Instagram

Soleil couchant sur le lac. #lacduder#soleilcouchant#reflets#nofilter#champagne#lacduderenchampagne

Une publication partagée par Jocelyne Wagener (@joleendarbanville) le


 

La ville de Lonchamp en Bourgogne

Située à 23 km à l'Est de Dijon et à 14 km au Nord-Est d’Auxonne, la commune de Lonchamp fait 1.200 hectares dont 307 de forêt. Connue essentiellement pour avoir fait partie des villes où se trouver les usines de faïencerie et tuilerie de Bourgogne de 1832 à 1983, Lonchamp accueillait à l’époque entre 250 et 280 ouvriers. Un centre d’apprentissage sera même créé là-bas en 1946 qui fonctionnera bien jusque’ à la crise qui frappa l’industrie de la céramique en 1984. 
 
La commune de Longchamp en Bourgogne est particulièrement appréciée des visiteurs pour son patrimoine et son histoire.
La commune de Longchamp en Bourgogne est particulièrement appréciée des visiteurs pour son patrimoine et son histoire. © François de Dijon

Aujourd’hui, la faïence n’est plus représentée qu’au lycée professionnel de la céramique et du pôle innovation céramique, mais les vestiges de l’âge d’or de la faïencerie sont encore visibles dans la commune. D’ailleurs, c’est aussi pour son patrimoine que la ville de Lonchamp est connue. L’ancienne abbaye de 1671, aujourd’hui devenue un château mais aussi l’église reconstruite en 1841 et sa fontaine inscrite à l’inventaire des bâtiments de France.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @borderline__art le


Alors, prêts pour la balade ?

Retrouvez sur la carte ci-dessous les trois espaces que nous vous proposons de découvrir. N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour obtenir plus d'informations ainsi que les itinéraires pour vous y rendre ! 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs déconfinement société nature patrimoine culture animaux randonnée