Haute-Marne : A 9 ans seulement, elle devient ambassadrice d’une marque de fauteuils roulants

Elle est toute jeune, et déborde de  projets. Ilena Caye évoque des études à Sciences Po, un métier de journaliste, et plus tard, elle envisage de siéger à l’Assemblée Nationale, comme députée de la Haute-Marne. Pour l’heure, elle est déjà ambassadrice d’Aria Wheels.
 

Ilena Caye, au côté d'Antonio Torres, représentant d'Aria Wheels, en France lors de la remise de son fauteuil.
Ilena Caye, au côté d'Antonio Torres, représentant d'Aria Wheels, en France lors de la remise de son fauteuil. © Document remis
Dès qu’il y a de la neige, on va faire du ski en Haute-Savoie. Sur les pistes, c’est mon papa qui me pousse. A Nogent, en Haute-Marne, je fais aussi de la danse ". Ilena déborde d’activités malgré son handicap. A l’âge de un an, ses parents, Stéphanie et Jonathan ont découvert qu’elle était atteinte d’amyotrophie spinale, une maladie neuromusculaire, génétique qui ne lui permet pas de marcher. " Pour nous, indique son papa, il n’y a pas de handicap. On est une famille normale. "


Une joie de vivre communicatrice

" Notre fille unique est une merveille, c’est notre force. Elle est inspirante. Elle nous fait avancer et nous fait voir la vie différemment, " raconte Jonathan Caye. Ilena fréquente l’école, d’Is-en-Bassigny. "Je vais rentrer en CM2 ", précise-t-elle. " Pendant le confinement, j’avais hâte de retrouver ma maîtresse, mes copines et mon assistante de vie scolaire. J’ai de bons résultats dans toutes les matières. Plus tard, j’aimerai faire Sciences Po et journaliste. D’ailleurs, j’ai déjà réalisé des interviews, avec Bérangère Abba et aussi au Conseil Départemental. "
Voir cette publication sur Instagram

#Repost @berangereabba with @make_repost ・・・😘❤️😘❤️ Les surprises d’@ilena_caye 🎁😍 Merci ma douce! #ilena #jenemarchepasjeroule #onavanceonavanceonavance #weelchair #weelchairgirl #weelchairlife #girlpower

Une publication partagée par Ilena C / Ilena Caye (@ilena_caye) le



Une famille ambassadrice de la Haute-Marne

Depuis l’an dernier, la famille Caye représente le département du Grand-Est. Son dynamisme et le rayonnement particulier d’Ilena, n’y sont sans doute pas étrangers. La jeune haut-marnaise est présente sur les réseaux sociaux. Sa carte de visite, c’est son sourire. De quoi séduire une marque italienne de fauteuils roulants : Aria Wheels.
 
Voir cette publication sur Instagram

Moi petite haut-marnaise, je suis très fière et honorée de devenir Ambassadrice de la marque de fauteuil italienne Aria Wheels représentée par GT Concept en France. 😍❤️ Je les remercie pour leur confiance et pour mon magnifique bolide. J’en profite aussi pour remercier Tarta Design pour le magnifique dossier à mon effigie. C’est une super aventure qui commence alors suivez-moi, suivez-nous ❤️😜. -Bientôt, la deuxième partie- ❤️👩🏼‍🦽🌎🇫🇷❤️🇮🇹👩🏼‍🦽🌍❤️ ————————————————————————— #ilenac #ilena #ilenacaye #ambassadrice #handicap #egerie #hautemarne #italie #france #girlpower #chooseyourstyle #wheelchair #wheelchairlife #happy #smile #littlegirl #custom #pink #madeinitaly #jenemarchepasjeroule ————————————————————————— @gtconcept.france @ariawheels @berangereabba @jeanjacquesgaultier @sophie_cluzel @misscocalight @tartadesign @misscocalight @marc_veyrat

Une publication partagée par Ilena C / Ilena Caye (@ilena_caye) le

 

Une représentante jeune et dynamique

Marie-Charlotte Gautheret est co-fondatrice de GT Concept, une société installée près de Lyon. Elle distribue en France les fauteuils roulants d’Aria Wheels." On se suivait sur les réseaux sociaux, » dit-elle. «  On était abonné à ses pages. On a sympathisé avec la famille et mis en place un partenariat. Aria Wheels, dans la périphérie de Venise, en Italie, c’est un duo de designers, dont l’un est à mobilité réduite. Ils créent des produits haut-de-gamme, loin des standards du marché. Jeune, dynamique, Ilena qui a un beau profil sur les réseaux sociaux, représente bien la marque. Elle donne une autre image du handicap. "

Une ambassadrice convaincue


Ilena Caye parle avec enthousiasme du fauteuil roulant qu’elle vient de recevoir. " Il est comme moi : joyeux et coloré," dit-elle. " Et puis, il est léger, plus facile à déplacer. " Jonathan Caye ne tarit pas d’éloges sur sa fille. " C’est notre fierté. C’est ce qu’elle dégage qui a amené à cette rencontre avec l’entreprise ". Avec la joie de vivre d’Ilena, son papa parle du handicap avec le sourire. La famille pourrait prochainement se rendre en Italie pour rencontrer les designers de son fauteuil. En attendant, Ilena continue à se consacrer à la lecture qu’elle aime particulièrement. L’occasion de se distraire mais aussi de se cultiver, en attendant, peut-être un jour de siéger à l’Assemblée Nationale.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
portrait société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter