Histoires 14-18 : les soeurs Cromwell

© NARA/Gallica BNF/Pathé Gaumont/Cromwell family, Library of Congress, National Archives and the Brearley School.
© NARA/Gallica BNF/Pathé Gaumont/Cromwell family, Library of Congress, National Archives and the Brearley School.

Par France 3

Gladys et Dorothy Cromwell, deux jumelles américaines, sont entrées au service de la Croix Rouge comme infirmière en 1917. Deux sœurs, au destin tragique.

Issues de la bourgeoisie américaine, Gladys et Dorothy soutiennent tout d’abord l’effort de guerre en offrant leur temps et leur argent. Mais très vite, les deux sœurs veulent en faire plus et se rendre physiquement utiles. A New-York, elles passent l’été 1917 dans les hôpitaux pour devenir infirmières. Le 31 janvier 1918, une fois leur formation acquise, elles traversent l’Atlantique, direction le front européen.

Une fois en France, les soeurs Cromwell rejoignent Châlons-en-Champagne, quartier général de la 79 ème division américaine et de la 4 ème armée française. Elles travaillent dans un premier temps à la cantine de la ville. Elles assistent rapidement les médecins et soignent les nombreux blessés, civils et militaires qui arrivent dans la ville. 

Histoires 14-18 : les soeurs Cromwell
Source archives : - NARA - Gallica BNF - Pathé Gaumont - Cromwell family, Library of Congress, National Archives and the Brearley School.  - France 3 - M. Guillerot

Rapidement surnommées « Les Saintes » par les châlonnais, les deux sœurs dénotent par leur élégance et leur courage au moment même où Chalons commence à être intensément bombardée. Après avoir appris à conduire, elles travaillent jusqu’à 18 heures par jour pour évacuer les civils et les mettre à l’abri. Mais après 10 mois de ce quotidien épuisant, au contact de la souffrance humaine, Dorothy et Gladys montrent les premiers signes d’un traumatisme profond.

Même la signature de l’armistice, le 11 novembre 1918, ne parvint pas à regonfler leur moral. Déprimées, elles disaient que, le monde devenu le leur, ne laissait plus aucune place à la beauté. Leur frère finit par les persuader de rentrer à New York.

Hantées par l’horreur de la guerre et par leur expérience auprès des soldats blessés, Gladys et Dorothy Cromwell se suicident le 19 janvier 1919, en se jetant du bateau qui s’apprête à les ramener aux Etats-Unis.  Les jumelles, reposent aujourd’hui en Ile de France, au cimetière américain de Suresnes. Elles n’avaient que 34 ans.


 

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus