La piscine de Saint-Dizier ferme "en raison de la crise énergétique", l'agglo dénonce une décision "inacceptable"

Le prestataire qui exploite la piscine de Saint-Dizier, en Haute-Marne, a annoncé ce lundi 5 septembre la fermeture temporaire du lieu "en raison de la crise énergétique". Une décision "inacceptable" pour l'agglomération de Saint-Dizier, propriétaire de l'équipement.

Plus de piscine à Saint-Dizier pour une durée indéterminée. La société Vert Marine, qui exploite l'équipement sportif de la ville la plus peuplée de Haute-Marne, a décidé de fermer temporairement les bassins "à cause de la crise énergétique". La fermeture de la Presqu'île est en vigueur dès ce lundi 5 septembre.


"Les hausses du coût de l'énergie que nous subissons tous ne nous permettent plus aujourd'hui de gérer les équipements de manière équilibrée économiquement et pérenne socialement et ainsi mener à bien nos missions de service public"
, explique l'entreprise dans un communiqué diffusé à la mi-journée sur ses réseaux sociaux.

Si cette hausse était impactée sur le prix d'entrée dans les établissements, ces derniers seraient multipliés par trois. C'est impensable !

Vert Marine, exploitant de la piscine

La société en appelle "aux instances locales et gouvernementales afin de prendre les décisions nécessaires et inédites pour revenir à des coûts supportables".

Une décision "inacceptable" pour l'agglomération

Vert Marine exploite le centre nautique de Saint-Dizier depuis 2013 dans le cadre d'une délégation de service public signée avec la communauté d'agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise.

La collectivité a pris la parole en début d'après-midi ce lundi. "Cette décision prise de manière unilatérale et sans concertation préalable est inacceptable pour les élus de la Communauté d’agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise qui se mobilisent pour trouver une solution dans les plus brefs délais pour rendre ce service public de nouveau accessible", indique-t-elle dans un communiqué.

Une trentaine de piscines concernées

Saint-Dizier n'est pas la seule commune touchée par une fermeture brutale de sa piscine. Vert Marine a décidé de fermer un tiers des établissements qu'elle exploite comme à Limoges, à Montauban ou encore à Nîmes

La facture énergétique de ce délégataire de service public est passée de "15 à 100 millions d'euros", soit "la totalité du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise", affirme l'entreprise. Sur les 90 piscines et patinoires qu'elle gère, certains contrats de délégation ne comprennent pas le coût de l'énergie.

La société, qui a des discussions avec les collectivités depuis juin n'a pas pu trouver de solution à ce stade, a-t-elle précisé à l'AFP. Les personnels de la trentaine d'établissements concernés vont être placés en chômage partiel. Pour Saint-Dizier, environ 25 salariés sont concernés.

L'entreprise exploite également la piscine de Bar-sur-Aube, dans le département voisin de l'Aube. L'établissement est actuellement en maintenance jusqu'au 8 septembre. Qu'en sera-t-il après cette date ? Vert Marine explique qu'elle n'est pas concernée pour l'instant par une fermeture.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité