Le refuge animalier de Saint-Dizier victime d'une arnaque aux dons via une usurpation

Le refuge animalier de Saint-Dizier (Haute-Marne) a dénoncé une arnaque via la pratique de l'usurpation, ce mardi 4 juin. Des personnes sur des parkings prétendaient collecter de l'argent au nom de l'association. La police a été prévenue.

On donne volontiers pour aider les animaux. Mais les dons ne vont pas toujours dans les bonnes poches. C'est ce qu'a découvert, écœuré, le refuge animalier Saint-Dizier (Haute-Marne), ce mardi 4 juin 2024.

La pratique est simple : des personnes démarchent le quidam sur le parking d'une grande surface. Elles présentent une simple "carte avec des photos d'animaux", apprend-on sur la page Facebook du refuge, et hop, par ici la monnaie. 

Il s'agirait de "jeunes femmes", et elles auraient officié sur le parking du Leclerc. Plusieurs commentaires présents sous la publication mentionnent aussi leur présence sur celui du Action, ainsi que via du démarchage en porte-à-porte dans les rues du quartier Marnaval. Tous ces lieux se trouvent sur la rive sud de la Marne, partageant la ville en deux parties (voir sur la carte ci-dessous).

C'est une banale usurpation qui demande peu de moyens, mais elle a fait ses preuves. Le refuge fait part de plusieurs "personnes qui se sont faites avoir". Contacté par France 3 Champagne-Ardenne, celui-ci n'a pas répondu à nos questions. Il a toutefois précisé plus tard que la police avait été prévenue, et que c'est vers cette institution que devaient se tourner les victimes de l'escroquerie. À noter que le refuge peut être joint au 03 25 05 18 19.

Cette association de Saint-Dizier est soutenue par la municipalité, dont la réfection des locaux est récente. Il cherche à placer en famille d'accueil ou faire adopter de nombreux chiens abandonnés, mais aussi des chats. Son principal argument : adopter, c'est sauver deux vies, à savoir celle de l'animal, et de celui qui prendra sa place au refuge... Récemment, une cagnotte avait été lancée pour financer l'opération chirurgicale dont avait dû bénéficier l'un de ses pensionnaires. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité