Cet article date de plus de 4 ans

Saint-Dizier : hôpital public et clinique privée dans les mêmes locaux, pour un même projet ?

Les médecins et infirmières de la clinique François 1er ont changé d'adresse et se sont installés au centre hospitalier Geneviève de Gaulle Anthonioz dans le cadre du rapprochement public/privé, dont on parle depuis 20 ans. Les personnels vont donc devoir apprendre à travailler ensemble. 
Un nouveau cadre de travail et de nouvelles habitudes à prendre. Depuis lundi 4 septembre, les équipes médicales de la clinique François 1er découvrent les couloirs de l'hôpital de Saint-Dizier. C'est ici qu'ils travailleront désormais. Pour les accueillir, le centre hospitalier public a libéré 2 700 mètres carrés, parmi lesquels des chambres, des blocs opératoires, pour permettre à la clinique de maintenir la même offre de soin qu'auparavant.

Ce rapprochement public/privé était à l'étude depuis de longues années. Pour les élus et l'agence régionale de santé, c'était devenu une nécessité. Pour eux, le territoire connaît de grosses difficultés en terme de démographie médiacle. Ce genre de rapprochement devrait permettre de mieux attirer les professionnels de santé en Haute-Marne. 

Le plus dur reste maintenant à venir : l'écriture d'ici deux ans d'un projet médical conjoint entre clinique et hôpital, avec forcément des arbitrages à mener, et tout en veillant à préserver l'équilibre financier de chaque structure. Un travail de concertation qui devrait commencer dans les prochaines semaines.

Voir notre reportage 

Saint-Dizier : hôpital public et clinique privée dans les mêmes locaux, pour un même projet ? ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie