EN IMAGES. A Troyes et Reims, les marches pour le climat n'ont guère mobilisé

Publié le Mis à jour le
Écrit par IG

La sixième marche pour le climat n'a pas rassemblé les troupes dans la région ce samedi 25 mai. Seules 150 personnes ont défilé dans les rues de Troyes. A Reims, la mobilisation était aussi faible.

"Ta planète, tu la veux bleue ou bien cuite ?", "Phoque le réchauffement climatique" ou encore "Pas de nature, pas de futur", la créativité des slogans entendus lors de cette sixième marche pour le climat n'a pas réussi à faire oublier la faible mobilisation. A la veille des élections européennes, plusieurs manifestations étaient organisées ce samedi 25 mai après-midi pour que les pouvoirs publics agissent au plus vite face au danger climatique. 

A Reims, seulement 150 manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville à l'appel du collectif Citoyens pour le climat. Le 16 mars, la dernière marche pour le climat avait rassemblé près d'un millier de participants"Je suis étonnée qu'il y ait aussi peu de monde", confie Katia Lock, l'une des organisatrices de la marche rémoise. "Il faudra s'interroger sur les raisons de cette faible mobilisation et agir en conséquence. On voudrait que les citoyens, les élus prennent conscience de l'urgence climatique."
 
 


A Troyes, il n'était guère plus nombreux. Environ 150 participants se sont rassemblés place Jean-Jaurès en ce début d'après-midi alors qu'ils étaient près d'un millier en mars dernier.
 
 

La veille, vendredi 24 mai, les lycéens et étudiants s'étaient également mobilisés en faveur du climat à la suite du second appel de la jeune militante suédoise Greta Thunberg. L'affluence était également décevante pour les participants.