Cet article date de plus de 9 ans

Belrupt - Les obsèques d'Alicia Champlon

Les obsèques de la jeune meusienne se sont déroulées mardi 26 juin à 15h à Belrupt-en-Verdunois
video title

video title

Belrupt - Réactions à la mort d'Alicia Champlon

Forte émotion dans la commune meusienne.

L'adjudant de gendarmerie d'origine meusienne Alicia Champlon, 29 ans, et sa collègue Audrey Berthaut, 35 ans, ont été tuées alors qu'elles enquêtaient sur un cambriolage dimanche 17 juin 2012 dans la soirée dans le village de Collobrières (Var).

Les obsèques de la jeune meusienne, très émouvantes, se sont déroulées mardi 26 juin à 15h à Belrupt-en-Verdunois.

Une cérémonie nationale en hommage aux deux gendarmes (Var) s'est tenu vendredi 22 juin à Hyères, en présence du Ministre de l'Intérieur.

Un hommage a également été rendu dans toutes les gendarmeries de France dont celle de Verdun.


Hommage des gendarmes verdunois à Alicia Champlon par France3Lorraine

Le point sur l'enquête :

Le meurtrier présumé a reconnu les faits. Abdallah Boumezar et sa compagne ont été mis en examen et incarcérés.

Une mise en examen pour "homicide volontaire" sur Audrey Berthaut, et "homicide volontaire commis avec préméditation" sur Alicia Champlon, a annoncé à l'AFP le procureur Xavier Tarabeux. Des "circonstances aggravantes" ont été retenues, en l'occurrence homicide sur "un militaire dans l'exercice de ses fonctions" et avec "pour objet de favoriser la fuite".

Sa compagne, âgée de 20 ans, a été mise en examen pour "complicité de crime et dissimulation de preuves", a ajouté le magistrat.
"Sa complice encourt la même peine que l'auteur présumé des faits, soit la perpétuité", tous deux étant en état de récidive, avait expliqué M. Tarabeux lors d'une conférence de presse quelques heures avant.

La jeune femme avait été condamnée pour "vol aggravé" en mars 2009.


Le couple a été placé en détention provisoire.

Deux magistrats instructeurs ont été co-saisis dans cette affaire.

Forte émotion en France :

Une page internet et une page Facebook ont été ouvertes pour recueillir les messages de soutien et d'hommage.

Alicia Champlon avait pour compagnon un gendarme de Salon-de-Provence. Audrey Berthaut était la mère de deux petites filles de 5 et 13 ans. C’est la première fois dans l’histoire de la gendarmerie que deux femmes gendarmes sont tuées dans une même opération.

Biographie d'Alicia Champlon (via l'Est Républicain) :

Alicia était née à Belrupt-en-Verdunois.

Scolarisée à l'école de la Mairie de Belrupt-en-Verdunois de 1986 à 1994, elle avait rejoint le collège Buvigner de Verdun de 1996 à 2000 avant d'intégrer le lycée Margueritte de Verdun, de 2000 à 2002.

En 2002, elle était entrée à l'Ecole de gendarmerie de Chaumont (Haute-Marne).

Depuis 2003, elle travaillait à la gendarmerie de Lançon-Provence, dans le Var.

Le 1er mai 2012, elle venait d'intégrer la brigade de Pierrefeu du Var.

Les parents, prévenus dans la nuit, et domiciliés à Belrupt-en-Verdunois, sont partis tôt ce matin sur les lieux du drame.
 

Retour sur les faits :

Les deux femmes-gendarmes en poste à la brigade territoriale de Pierrefeu (Var) intervenaient seules, vers 23H00, à Collobrières, un village niché dans l’arrière-pays de Hyères, pour tenter de mettre fin à un différend ayant débuté dans la journée.


Un cambriolage intervenu dimanche après-midi serait au coeur du conflit. La personne cambriolée, une commerçante, croyant découvrir l’auteur après l’avoir croisé dans la journée avec un sac lui appartenant, aurait prévenu les gendarmes, qui se seraient ainsi présentées au domicile de la personne incriminée.


Celle-ci aurait alors assommé Audrey Berthaut, pris son arme avant de l’abattre de deux balles dans son appartement, puis de poursuivre Alicia Champlon et de la tuer en pleine rue, sur une placette du village, en faissant feu à six reprises.

Le village avait été totalement bouclé, pour permettre un quadrillage rue par rue, tandis qu’un hélicoptère équipé d’un projecteur survolait la zone.

300 hommes, dont ceux du GIGN, avait été mobilisés.

Le meurtrier présumé, Abdallah Boumezar, âgé de 30 ans, a été interpellé en compagnie de sa concubine d'une vingtaine d'années, peu avant 03H00. Connu de la Justice, il est présenté par son frère comme "incontrôlable".

"Son taux d'alcoolémie, qui s'élevait à 0,23 mg par litre d'air, peut être estimé au double au moment des faits", selon une source judiciaire.

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, s'est rendu dans la matinée de lundi à Collobrières.

De son côté le Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian,  a fait part "de sa vive émotion après le décès en service des deux gendarmes féminins. (...) Il adresse ses sincères condoléances aux familles des deux militaires et à leurs proches. Ses pensées vont également à leurs compagnons d'armes. Le ministre de la Défense réaffirme tout son soutien aux femmes et aux hommes de la gendarmerie nationale qui œuvrent sur le territoire français et en opération extérieure pour assurer la sécurité de nos concitoyens, et lutter contre le terrorisme, au péril de leur vie."

 

Belrupt - Les obsèques d'Alicia Champlon (1)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage sécurité