Pompidou Mobile, un an et près de 130 000 curieux

L'étape inauguratrice de Chaumont, du 15 octobre 2011 au 15 janvier 2012, a attiré plus de 35.220 visiteurs

Le Centre Pompidou Mobile, petit musée nomade qui a bientôt un an, a attiré près de 130.000 visiteurs en trois étapes, a annoncé jeudi Alain Seban, le président du Centre Pompidou.

"Jusqu'ici personne n'avait tenté -ni même envisagé- de présenter des chefs-d'oeuvre de l'art moderne et contemporain dans une structure mobile, démontable et transportable", a déclaré devant la presse Alain Seban qui a eu l'idée de ce projet qui vise à aller au devant d'un public qui ne va jamais au musée.
 

L'étape de Chaumont (Haute-Marne), du 15 octobre 2011 au 15 janvier 2012, a attiré plus de 35.220 visiteurs pour une ville qui compte 23.400 habitants. Celle de Cambrai (32.500 habitants), du 18 février au 15 mai 2012, a réuni 47.720 visiteurs. Celle de Boulogne-sur-Mer (43.000 habitants) a vu défiler 44.200 visiteurs entre le 15 juin et le 16 septembre.
 

Prochaine saison : "cercles, carrés, et disques"

Au total, ce sont 127.140 personnes qui sont allées voir l'accrochage de chefs-d'oeuvre de l'art moderne et contemporain autour du thème de la couleur. "Nous n'avons jamais eu de problème au niveau de la sécurité des oeuvres", a souligné Alain Seban.
 

Le Centre Pompidou Mobile va reprendre la route pour une nouvelle saison sur le thème des "cercles, carrés, et disques". Première étape, Libourne, le 24 octobre, puis Le Havre (février à mai 2013) et Nantes (juin à septembre 2013). "Nous avons des candidatures nombreuses pour la suite. Aubagne en 2013, la ville de Meaux pour 2014, le département d'Indre-et-Loire", a indiqué Alain Seban.


Les deux premières saisons ont été financées grâce à l'argent de l'Etat, le mécénat d'entreprise (Fondation Total, Groupe Lafayette, GDF-Suez notamment) et les collectivités. Pour la troisième saison, le Centre Pompidou est à la recherche de mécènes.