Un homme se rend après avoir séquestré sa fille

Un homme avait pris en otage pendant plusieurs heures sa fille d'une douzaine d'années dans son appartement à Mulhouse

video title

Mulhouse : la prise d'otage se termine bien

Un homme de 41 ans, qui a séquestré pendant plusieurs heures sa fille d'une douzaine d'années dans son appartement à Mulhouse s'est rendu sans violence à la police dans la nuit de vendredi à samedi.

Un homme de 41 ans, qui a séquestré pendant plusieurs heures sa fille d'une douzaine d'années dans son appartement d'un immeuble de la rue du Bonhomme à Mulhouse s'est rendu sans violence à la police dans la nuit de vendredi à samedi.


Le père retranché dans son appartement était fortement alcoolisé et se prétendait armé d'une arme de poing et d'une arme blanche, avait indiqué plus tôt dans la soirée le commissaire Eric Krust, précisant que c'était la femme du forcené, sortie de l'appartement, qui avait alerté les forces de l'ordre.

 "Le forcené a fini par ouvrir la porte de son appartement aux policiers vers une heure du matin, la fille est saine et sauve", a indiqué le directeur départemental adjoint de la sécurité publique, Thomas Kieffer.  

Un couteau a été retrouvé dans l'appartement, a-t-il indiqué, sans pouvoir confirmer si l'homme était effectivement en possession d'une arme à feu.  L'homme, qui se disait ancien militaire, avait tenu des propos incohérents lors de ses contacts avec les policiers. Il était "dépressif" et depuis longtemps en arrêt maladie, selon une source policière.  Les autorités avaient bouclé le secteur autour de l'immeuble, dans un quartier résidentiel du sud de la ville. Des hommes du GIPN de Strasbourg, ainsi que des CRS étaient venus prêter main forte aux policiers de Mulhouse mobilisés depuis environ 20H00. AFP

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité