INFOGRAPHIES. Quel est le niveau social des collèges du Grand Est ?

Le ministère de l'Éducation nationale a été contraint par la justice de rendre public l'indice de position sociale qu'il calcule pour chaque établissement. Découvrez quels sont les résultats des collèges des académies de Strasbourg, Nancy-Metz et de Reims.

L'Éducation nationale a publié au début du mois d'octobre les données pour chaque collège et école primaire de France de l'indice de position sociale, IPS dans le jargon du ministère. Cet indicateur permet "d'appréhender le statut social des élèves à partir des professions et catégories sociales de leurs parents", précise le ministère sur la page où il diffuse ces données.

Pour chaque profession et catégorie sociale, l'indice de position sociale "correspond à un résumé quantitatif d’un ensemble d’attributs socio-économiques et culturels liés à la réussite scolaire", ajoute le ministère. Ce résumé inclut des caractéristiques comme "les diplômes, les pratiques culturelles, les conditions matérielles, le capital culturel et l’implication des parents dans la scolarité". Le ministère de l'Éducation nationale a été contraint de publier ces informations suite à une décision de justice rendue cet été*.

De fortes disparités selon les établissements

En calculant dans chaque établissement la moyenne des IPS des élèves qui y étudient, on peut déterminer le niveau social d'un établissement scolaire. Plus cet IPS est élevé et plus un élève bénéficie d'un contexte favorable à sa réussite scolaire. "Il convient de rappeler que, comme tout indice synthétique, il s’agit d’un résumé simplifié de la réalité, qui ne peut rendre compte à lui seul de la complexité de la situation socio-économique et culturelle des élèves accueillis dans un établissement", précise toutefois le ministère.

La publication de ces données, basées sur les informations de profession fournies par les parents à la rentrée 2021, permet tout de même de dresser plusieurs constats. Tout d'abord, l'IPS moyen est plus élevé dans les établissements privés sous contrat que dans les établissements publics. Tous types d'établissements confondus, l'IPS moyen dans le Grand Est est de 100,10. Dans les établissements publics, il est de 97,60 et dans les établissements privés de 113,00.

Cet indice de position sociale varie également selon les départements. Pour ce qui concerne les départements du Grand Est, c'est dans les Ardennes que l'IPS moyen est le plus faible (93,30). C'est dans le Bas-Rhin qu'on retrouve la valeur la plus élevée (105,80).

Il faut toutefois noter que le ministère n'a diffusé que l'indice de position sociale moyen de chaque collège, mais pas d'autres données comme l'écart-type. Impossible donc de connaître la diversité sociale au sein d'un même établissement.

Si l'on observe les indices de position sociale de chaque collège de la région, on constate que l'éventail des valeurs est large. Il s'étale de 59,90 pour un collège public de Metz, en Moselle, à 143,10 pour l'établissement avec l'IPS le plus élevé de la région, un collège privé de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.

* Le ministère de l'Éducation nationale a été condamné le 13 juillet 2022 par le tribunal administratif de Paris à publier l'indice de position sociale des collèges et des écoles. Le jugement lui donnait trois mois pour rendre publiques ces données. Cela a bien été fait au début du mois d'octobre 2022 sur la plateforme de partage de données ouvertes mise en place par le ministère

Comme le rappelle Le Monde sur son site (abonnés), cette décision fait suite à une procédure entamée par le journaliste Alexandre Léchenet. Ce dernier avait demandé, en 2019, la communication de ces indicateurs et avait reçu deux refus. Le ministère arguait que la publication de ces indicateurs pouvaient inciter ceux qui le peuvent à éviter les établissements les moins favorisés et ainsi aggraver les difficultés de ces collèges.