INSOLITE. Les internautes notent leur séjour à l’hôtel de police de Strasbourg après leur garde à vue

Depuis 2016, des centaines d’internautes ont laissé des commentaires sur Google concernant l’hôtel de police de Strasbourg. Après y avoir passé une nuit en garde à vue, ils y décrivent l’ambiance et la "qualité" des services proposés, avec humour et dérision.

Plus d’une centaine d’avis sur Google qui lui rapporte une moyenne de 2,8 étoiles sur cinq, on pourrait croire qu’il s’agit d’un hôtel du centre-ville de Strasbourg. Pourtant ce n’est pas n’importe lequel, l’hôtel de police de Strasbourg accueille les personnes placées en garde à vue. Cette particularité n’a pas empêché les internautes de noter et commenter l’hôtel de police avec beaucoup d’humour.

"Je conseille ce commissariat fortement"

L’hôtel de police de Strasbourg fait une très bonne impression auprès de certains visiteurs. Comme Achraf.C qui en garde un bon souvenir "les menottes pas trop serrées (…) et il fait une bonne température en garde à vue." Même constat de la part d’un internaute dénommé Mathieu Drd "lorsque j’ai demandé à boire, j’ai eu le droit de choisir entre plusieurs bières artisanales. Je recommande vivement pour une petite soirée sans complexe." Ou encore Tuncay Tuncay qui met en avant un "point positif : brique de jus d'orange le matin"

Certains usagers plus mitigés ou carrément déçus

Tandis que Kilian RR note un "petit bémol pour le petit déjeuner", d’autres estiment que leur séjour ne vaut même pas une étoile. C’est le cas de Pascal Thomas par exemple qui juge la "bouffe dégueulasse, personnel pas aimable et pas à l’écoute". Il conclut donc "déçu, je ne reviendrai plus".

Un certain sens de l’humour

Parmi des commentaires plus critiques sur l'institution policière ou le fonctionnement du commissariat, beaucoup sont drôles. Comme celui de Snootrav qui parle de sa garde à vue en ces termes : "Les bracelets assortis sont bien mignons, la clé de bras, ferme mais douce, le massage à l’entrée est à la fois professionnel et sensuel."

Du côté de la police nationale du Bas-Rhin, ces commentaires sont accueillis avec humour. Sur son compte Twitter, la police joue elle-même avec le sens du mot hôtel dans un tweet datant du 14 février, jour de la Saint-Valentin.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité insolite