INTERVIEW. Rentrée universitaire : à Reims, 50 box d'installation proposées aux étudiants pour démarrer leur cursus

La Fédération intercampus de Champagne-Ardenne alerte sur le fait que la rentrée universitaire coûtera plus cher dans la région. Décryptage avec Matéo Mevizou, président de la Fédération inter-campus de Champagne-Ardenne.
En tout, 50 box d'installation seront proposées aux étudiants champardennais qui en font la demande pour cette rentrée universitaire 2021.
En tout, 50 box d'installation seront proposées aux étudiants champardennais qui en font la demande pour cette rentrée universitaire 2021. © Fédération intercampus de Champagne-Ardenne

Une box pour mieux démarrer la rentrée. Avec une hausse du coût de la rentrée universitaire en 2021 de 2,27%, la Fédération intercampus de Champagne-Ardenne estime que la rentrée 2021 coûtera en moyenne 2.145,40 euros à chaque étudiant, dont 1.122,70 euros de frais de rentrée. Des sommes conséquentes, et une hausse plus importante qu'au niveau national, puisque la Fage (Fédération des associations générales étudiantes) estime à 1,32% la hausse du coût de la rentrée dans l'ensemble de l'hexagone (après une augmentation de 5,13% en 2020, notamment à cause des frais de vie courante dus à la crise sanitaire).

France 3 Champagne-Ardenne fait le point sur cette rentrée 2021 avec Matéo Mevizou, président de la Fédération intercampus de Champagne-Ardenne, pour revenir en détails sur les dispositifs proposés aux étudiants.

 

France 3 Champagne-Ardenne : Vous alertez sur une hausse du coût de la rentrée de 2,27% pour les étudiants champardennais, après une augmentation de 2,65% en 2020. Quels secteurs de dépenses sont concernés ?

Matéo Mevizou : Cette hausse concerne principalement les frais de la vie courante, comme le loyer et la consommation (les courses alimentaires, les vêtements, les produits d'hygiène). Vu qu'il n'y a pas d'encadrement des loyers, ils augmentent chaque année alors que les aides et les bourses, elles, ne bougent pas.

 

Qu'est-ce que la fédération met en place ?

En plus de l'aide alimentaire, on propose des box d'installation au logement qui seront composées de linge de maison, de vaisselle, d'ustensiles de cuisine… tout le packaging dont un étudiant aura besoin pour s'installer dans un nouvel appartement. On travaille également sur la proposition d'électroménager, pour que les étudiants n'aient pas à tout acheter pour emménager, car on sait que ça peut représenter un frein pour certains.

 

Concrètement, que faut-il faire pour bénéficier d'une box ?

Il faudra passer devant une assistante sociale et formuler une demande (s'il est concerné, l'étudiant pourra aussi demander l'aide alimentaire). Pour l'instant, on est parti sur 50 box en collaboration avec l'Urca (Université Reims Champagne-Ardenne) et le Crous. Et nous ajusterons en fonction des demandes à la rentrée. 

 

Vous ne craigniez pas que le passage par une assistante sociale décourage certains étudiants ?

On s'est aussi posé cette question, et c'est pour ça qu'on va monter un guichet de demande de droits inter-campus, où les étudiants pourront demander cette box. Un étudiant aura moins de difficultés à parler à un autre étudiant qu'à une assistante sociale. On l'a vu pendant la crise, certains d'entre eux éprouvaient des réticences à formuler des demandes auprès des assistantes sociales.

 

Est-ce qu'il y a des conditions de revenus ? Faut-il être boursier ?

Pour l'instant, on n'a pas encore déterminé qui y aura le droit. Mais le but sera d'élargir notre offre par rapport à l'aide alimentaire et de proposer ces box à un public plus large. Le mot d'ordre sera de faire du cas par cas, car on sait que certaines situations sont très spécifiques. Que certains n'ont pas de bourse mais n'ont également aucune aide de la part de leurs parents. 

 

Comment seront-elles réparties sur le territoire champardennais ?

On est assez larges pour le moment. On attend d'analyser les demandes qui arriveront à la rentrée. Sachez que la fédération de Troyes a décidé de mettre en place la même chose, il y aura aussi des box disponibles.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société rentrée scolaire