Parcoursup : que faire si vous n’avez toujours pas d’orientation ?

Près de 90 % des candidats ont reçu une proposition d’admission pour une filière de l’enseignement supérieur à la rentrée. Mais la course à l’orientation n’est pas terminée. Jusqu’au 16 septembre, une « phase complémentaire » peut vous aider à trouver une formation.
En France, plus de 90 000 candidats sont toujours en attente d'une proposition de formation sur Parcoursup
En France, plus de 90 000 candidats sont toujours en attente d'une proposition de formation sur Parcoursup © Sébastien Muylaert/MAXPPP

C’est le même casse-tête tous les ans. Trouver la formation de ses rêves mais surtout y être accepté, une fois son bac en poche. Depuis le 16 juillet dernier, la « phase principale » des admissions post-bac et de l’enseignement supérieur est terminée. Mais les jeux ne sont pas faits pour autant. « Au 20 juillet, nous sommes à mi-parcours sur Parcoursup car nous allons continuer à accompagner nos candidats sur la plateforme jusqu’à fin septembre voire mi-octobre »  nous explique Yoril Baudoin, cheffe du service académique d’information et d’orientation au rectorat de Reims.

Des places encore disponibles

Pas de panique donc, si vous faites partie des 10 % des candidats qui n’ont toujours reçu aucune proposition sur la plateforme en ligne car « dans nombres d’établissements du supérieur et de formation du supérieur, des places sont encore disponibles à ce jour » nous assure la conseillère du recteur. Il va donc falloir s’armer d’un peu de patience mais aussi être vigilant sur les offres à venir.

Quelques conseils pour s’en sortir

Le plus simple reste de consulter « très régulièrement » les offres sur la phase complémentaire. Mais vous pouvez aussi être aidé par la Commission d’accès à l’enseignement supérieur. Il suffit d’activer le bouton « CAES » de votre dossier. « La commission va les accompagner jusqu’à la fin de l’été et leur faire des propositions le plus proche possible de leurs intérêts sur les formations qui restent disponibles dans notre académie » détaille Yoril Baudoin.

Reste à savoir, qu’il est encore possible de candidater pour des formations en apprentissage jusqu’au mois d’octobre.

Grâce à cette phase complémentaire, l’année dernière, plus de 85 000 candidats ont reçu des propositions de formation de l’enseignement supérieur.

Les filières du soin plébiscitées

Comme chaque année, des filières tirent leur épingle du jeu et sont très demandées par les bacheliers et les étudiants. Le médical et le paramédical sont très plébisicités. Pour faire face à la demande, le rectorat a même augmenté le nombre de places en institut de formation de soins infirmiers par exemple. « On pourrait penser que c’est un phénomène conjoncturel et lié à la crise sanitaire mais cette tendance se dessinait déjà avant la situation sanitaire que nous traversons » nous explique la conseillère au rectorat.

Pour l’année scolaire 2020-2021, sur plus de 16 000 inscrits que compte l’Académie de Reims, près de 90 % d’entre eux ont reçu au moins une proposition de la plateforme.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société parcoursup université bac