Jouer à Pokémon Go, oui, mais il faut respecter quelques règles de conduite

© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne

La folie Pokémon Go se poursuit. Les autorités appellent à une plus grande vigilance. Gendarmerie et SNCF relaient des messages de prévention.

Par LG avec Laurent Meney

Par le biais des réseaux sociaux les mordus de ce jeu sur smartphone se retrouvent lors de réunions spontanées qui ne sont pas sans poser parfois des problèmes d'ordre public. Les créateurs du jeu alertent par SMS les joueurs sur les dérives possibles. Des dérives que la gendarmerie rappelle après avoir constaté des comportements pour le moins inquiétants (voir notre reportage).

A la SNCF on dit prendre la question très au sérieux, l'entreprise ferroviaire le fait par le biais du réseau twitter, messages écrits ou audio à travers une voix familière pour les voyageurs.

La Pokémon mania n'en finit pas de gagner du terrain. Selon un sondage IFOP, 9 français sur 10 ont entendu parler du phénomène. Ils sont 12 % à y avoir déjà joué. Et même, plus impressionnant un tiers des moins de 35 ans vont régulièrement sur l'application.

Voir notre reportage

Le dérives suite à la chasse aux Pokemons
La folie Pokémon Go se poursuit. Les autorités appellent à une plus grande vigilance. Gendarmerie et SNCF relaient des messages de prévention. Interviews : Arnaud Klein, Joueur de Pokémon GO et responsable du groupe. Capitaine Linda Blaising, Officier de communication Gendarmerie de Châlons-en-Champagne. - France 3 Champagne-Ardenne - Laurent Meney / Raphaël Doumergue

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus