• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'Alsace moins concernée par la crise du lait

© Maxppp
© Maxppp

Les producteurs de lait du Bas-Rhin sont solidaires dans la crise du lait. Des actions se mettent en place dans le bras de fer avec Lactalis, elles vont être menées dès mercredi. Pourtant, les producteurs alsaciens n'ont pas tous le couteau sous la gorge, certains s'en tirent à peu près bien. 

Par PhD

Actualisé mardi après-midi : suite à l'accord intervenu entre Lactalis et la FNSEA sur le prix du lait, les actions des producteurs laitiers prévues mercredi dans des grandes surfaces bas-rhinoises de Marmoutiers et Benfeld sont annulées.

L'accord sur le prix du lait signé ce mardi matin ne semble pas pour autant satisfaire tous les producteurs laitiers. En fin d'après-midi mardi, un communiqué de la Coordination Rurale Alsace Lorraine nous est parvenu. Les éleveurs laitiers de l’Organisation des producteurs de lait (OPL) de la Coordination Rurale qui n'étaient pas conviés à la table des négociations,se demandent "s’il faut rire ou pleurer de l’annonce de Lactalis (...) Nous avons l’impression que les dirigeants du syndicat co-gestionnaire, qui défendent plus l’agro-industrie que leurs adhérents, ont simplement obtenu ce qu'ils souhaitaient : aligner les prix de Lactalis sur ceux des coopératives, dont les dirigeants ne sont autres que des administrateurs de ce syndicat" indique par ailleurs Sylvain Franz, producteur de lait et président de la CR57.


Ils sont à l'abri de la tempête, du moins pour l'instant. Denis Ramspacher fait parti de ces 300 producteurs bas-rhinois qui ne pactise pas avec Lactalis. Sa filière, c'est Alsace Lait. Elle paye un peu plus de 31 centimes le litre, un prix en baisse depuis quelques années mais c'est toujours 15% de mieux que chez Lactalis. Le marché local et le circuit court font que les produits sont moins soumis à la crise laitière.
L'Alsace moins concernée par la crise du lait
L'Alsace est moins concernée que les autres régions dans la bataille des producteurs laitiers contre Lactalis. Ici les producteurs sont moins nombreux qu'ailleurs et sont regroupés en petites coopératives. Ils sont moins touchés par la crise sans pour autant être à l'abri. - David Meneu, Claude Lepiouff et Holz Tassilo
Un tiers des producteurs du Bas-Rhin sont malgré tout soumis à la filière Lactalis via la coopérative Unicoolait. C'est le cas de Nicolas Rusch. Il vend son lait un peu plus de 27 centimes le litre. Il en réclame 30 centimes aujourd'hui, ce qu'il considère en quelque sorte comme un minimum vital. Dans le Haut-Rhin, la situation n'est pas meilleure et même parfois pire quelque soit la filière.

La Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) appelle au boycott des produits Lactalis. Dans le Bas-Rhin, les actions vont démarrer dès mercredin matin dans des grandes surfaces à Marmoutiers et Benfeld.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus