La canicule sur 38 départements et pour accompagner le grand départ des juillettistes

La canicule qui touche le pays depuis mardi va se prolonger encore samedi sur une grande partie de la France dont 38 départements sont toujours en alerte orange et alors que des milliers de vacanciers sont attendus sur les routes pour les premiers grands départs de vacances estivales.


Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La journée s'annonce donc très chaude sur ces départements et sur les routes d'autant que Bison Futée a classé rouge ce samedi en Ile-de-France et autour de Lyon en raison du départ des juillettistes. L'alerte orange canicule qui concernait 51 départements a été levée samedi matin par Météo-France pour 13 d'entre eux. La vigilance est maintenue en Alsace, Auvergne, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine, Rhône-Alpes et en Corrèze, Lot, Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Tarn et  Tarn-et-Garonne.

"Sur la frange ouest de la zone orange canicule, le vent s'est orienté à l'ouest et amène de l'air plus frais avec des températures maximales prévues l'après-midi entre 28 et 32 degrés", d'où la levée de l'alerte sur 13 départements de cette zone, explique Météo-France, dans un communiqué. En revanche, "les températures maximales resteront très élevées dans l'est du pays, souvent en hausse de 1 à 2 degrés par rapport à vendredi et comprises entre 36 et 39 degrés. Par exemple, il est prévu 37° à Lyon et 39° à Strasbourg", selon Météo-France.

Pour les prévisionnistes : "l'épisode caniculaire s'annonce durable, puisqu'il est probable qu'il se prolonge au moins jusqu'en début de semaine prochaine sur certaines régions de l'est du pays." Des records pour juillet ont été battus vendredi à Brive (39,6°), Limoges (37,7°) ou Epinal (36,1°). Dans les Alpes, ce sont même des records absolus, au-delà de la canicule de 2003, qui ont été enregistrés à Val-d'Isère (27° à 1850 m d'altitude) ou l'Alpe-d'Huez (27,7°).