La sécurité au coeur des journées du patrimoine

Publié le Mis à jour le
Écrit par L.L

Les journées du patrimoine entachées cette année par la menace terroriste. Par mesure de sécurité, la synagogue de Reims n'ouvrira pas ses portes ce week-end, tout comme la rédaction de France 3 Champagne-Ardenne. Pour accéder aux autres sites publics, votre sac sera vérifié.

C'est l'une des conséquences directes de la menace terroriste...Le programme des Journées européennes du patrimoine a été largement modifié et plusieurs événements ont du être annulés. La synagogue de Reims, par exemple n'ouvrira pas ses portes, faute de sécurité jugée suffisante. Heureusement la majorité des manifestations reste maintenue avec toutefois des conditions de visite particulières.

Au musée de l'automobile de Reims, les sacs des 2000 visiteurs attendus seront ouverts. 

Autour de la cathédrale de Reims, la présence des policiers municipaux sera renforcée.

12 agents surveilleront le Palais du Tau. Le spectacle de cavalcade prévu entre Saint-Remi et la cathédrale se déroulera finalement autour de l'édifice religieux.

Rappelons que le plan vigipirate est actif depuis janvier 2015.

Le point sur le dispositif sécurité à Reims avec Xavier Albertini, adjoint au maire de Reims (LR) chargé de la sécurité

durée de la vidéo: 00 min 31
Le dispositif sécurité à Reims pour les journées du patrimoine ©France 3 Champagne-Ardenne

durée de la vidéo: 02 min 04
Les journées du Patrimoine sous haute sécurité