Moselle : le port du masque obligatoire dans toutes les communes du département à partir du samedi 6 février

Le préfet de la Moselle Laurent Touvet a annoncé ce vendredi sur France 3 Lorraine que le port du masque serait étendu à toutes les communes de la Moselle à compter du samedi 6 février 2021. Objectif : lutter contre la flambée épidémique qui touche le département depuis quelques jours. 

Face à la détérioration de la situation sanitaire ces derniers jours en Moselle, le préfet a annoncé vendredi 5 février 2021 de nouvelles mesures. La plus spectaculaire concerne l'obligation du port du masque qui est désormais étendue à l'ensemble des communes du département à compter du samedi 6 février. Il faut dire que les chiffres sont inquiétants puisque le taux d'incidence - c'est à dire le nombre de tests virologiques positifs sur une semaine glissante - a atteint début février 275 pour 100.000 habitants en Moselle soit nettement plus que dans tout le Grand Est et qu'au niveau national.
 

C'est la mesure barrière la plus efficace qui vient compléter le couvre-feu

Laurent Touvet, préfet de la Moselle

Dans l'agglomération messine, ce taux d'incidence a même dépassé les 400 toujours pour 100.000 habitants. Du coup, pour tenter de casser cette flambée épidémique, le préfet de la Moselle Laurent Touvet a expliqué ce midi sur France 3 Lorraine pourquoi il avait été obligé de prendre de nouvelles mesures : "La situation sanitaire est très sérieuse en Moselle. Nous sommes pratiquement en tête de tous les départements de France. Nous faisons tout pour un éviter un reconfinement mais la situation nécessite de prendre des mesures supplémentaires. C'est pourquoi, à partir de demain samedi, le port du masque sera obligatoire dans toutes les communes de Moselle. C'est la mesure barrière la plus efficace qui vient compléter le couvre-feu. Un reconfinement local cela viendrait casser l'activité économique."

Des mesures suffisantes ?

Avant l'instauration de cette nouvelle mesure, nous avons interrogé dans la rue des habitants d'Hagondange. Comme d'habitude, chacun a un avis bien tranché sur  la question du port du masque : "Il faudrait refaire un bon confinement" nous confie cet homme "pendant un mois on va dire. Parce que le port du masque, on voit bien que ça ne sert à rien". Pour cette autre passante qui porte déjà le masque dans la rue, il faudrait déjà que tout le monde se comporte correctement : "Ceux qui ne portent pas le masque, c'est qu'ils n'ont pas les bonnes habitudes à la base. Est ce que pour autant ils vont porter le masque lorsque ce sera obligatoire ? Y en a tellement qui le porte mal même quand c'est obligatoire."

En plus du masque obligatoire dans toutes les communes de Moselle, le préfet a indiqué que des tests de dépistage allaient être renforcés dans les établissements scolaires et dans certains lieux publics comme par exemple en gare de Metz.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société