Cet article date de plus de 5 ans

Les 3 noms retenus pour la grande région provoquent l'incompréhension des internautes

Sitôt l'information connue, les habitants de l'Alsace, de la Champagne-Ardenne et de la Lorraine ont communiqué leur ironie, voir leur hostilité vis-à-vis des appellations retenues (Acalie, Nouvelle Austrasie et Rhin-Champagne). Le nom "Grand-Est" semblait tout indiqué pour nombre d'entre vous.
"Pourquoi faire compliqué, quand on peut faire simple!!!!!!" (Clodine). "Tous ces noms sont plus nuls les un que les autre" (Nicole). Ou encore "C'est pourri, Grand-Est c'était le mieux le tous !" (Morgane). Sur la page Facebook de France 3 Champagne-Ardenne vos commentaires ne laissent pas de place à l'ambiguité : en très grande majorité les appellations encore en course pour désigner le futur nom de la nouvelle grande région ne vous conviennent pas !

C'est vraiement moche les noms choisis


"C'est vraiement moche les noms choisis je preferais Grand-Est, ou au pire Acal. Je trouve les noms ridicules", résume Isabelle. "Grand-Est était parfait on ne va pas nous mettre un truc qui ressemble à rien !!! Je n'aime pas dire ca mai on était mieu avant !!!", poursuit Emmanuel. De son coté Estelle détaille : "Acalie ça me fait penser aux piles alcalines et nouvelle Austrasie à un mélange entre Australie et Asie. Rhin-Champagne pourquoi pas!"

A l'image de ce dernier commentaire, perdu au milieu du flot de protestations, seule l'appellation "Rhin-Champagne" semble trouver un minimum de sympathie dans certaines de vos réactions. Il faut dire que c'est le seul nom encore en course qui évoque encore clairement l'indentité "Champagne". L'Acalie, qui essaye de transformer en nom propre l'acronyme ACAL, et la Nouvelle-Austrasie (en référence au "Royaume de l'Est" de l'époque mérovingienne) vous laissent totalement perplexes.

Jean-Pierre Masseret veut "prendre les fourches"


A Metz, où avait lieu la dernière commission réunissant spécialistes et citoyens mandatés par le Conseil Régional pour faire une première selection, le choix des 3 derniers noms encore en lice a aussi été accueilli avec surprise par les observateurs. Tout comme vos nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, les réactions politiques de l'opposition ont aussi commencé à affluer sur internet :


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique fusion des régions réforme territoriale région grand est