Ludres (54) - Décès de Roger Piantoni

Notre dernière rencontre avec Roger Piantoni le 3 mars 2018 / © France 3 Lorraine
Notre dernière rencontre avec Roger Piantoni le 3 mars 2018 / © France 3 Lorraine

L'ancien joueur de Nancy, du grand Stade de Reims et de l'équipe de France à la fin des années 50 Roger Piantoni est décédé samedi 26 mai 2018 des suites d'une longue maladie. Il vivait à Ludres et était âgé de 86 ans.

Par Bruno Demange

C'était, avec Michel Platini, l'un des plus grands joueurs de l'histoire footbalistique de Nancy. Né à Etain, en Meuse le 26 décembre 1931, il a grandi à Piennes, dans le Pays Haut, avant d'être repéré pour intégrer le grand club de Meurthe et Moselle à l'époque : le FC Nancy.
Il y resta 7 saisons, et eut l'occasion de vivre une finale de coupe de France en 1953 (avec un autre grand du football nancéien : Hervé Collot).
A l'issue de ces 7 saisons, il partit pour le plus grand club français de ces années 50 : le Stade de Reims. Sous ces couleurs champenoises, il vécut le titre de champion de France 1958, et finaliste de la coupe d'Europe 1959. Il en était alors le meilleur buteur.

Parallèlement à sa carrière rémoise, nous nous souvenons du parcours de Roger Piantoni au sein de l'équipe de France, avec notamment son très beau parcours lors de la coupe du monde de 1958, jusqu'à la demi finale face au Brésil du roi Pelé. On le surnommait alors Roger la Classe.

Après sa carrière de joueur, il était revenu en Lorraire : il vivait sur les hauteurs de Ludres, au sud de Nancy, et venait très régulièrerement aux matches de l'AS Nancy Lorraine.

Ces derniers jours, il avait dû être hospitalisé à Nancy;
Nous retiendrons que ce grand homme du football nancéien est décédé le jour même où nous apprenons que l'autre grand homme du football nancéien, Michel Platini, était blanchi dans le cadre de l'affaire qui lui avait empêché d'accéder à la présidence de la FIFA.

Nous l'avions rencontré un dernière fois il y a un peu plus de deux mois, suite au décès de l'un de ses anciens grands coéquipiers en équipe de France, Raymond Kopa.




Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus