Marcel Trillat, une grande voix de la radio Lorraine cœur d’acier à Longwy, est mort

Marcel Trillat, journaliste et militant CGT, est décédé vendredi à l'âge de 80 ans. Il était l'un des piliers de la radio Lorraine cœur d'acier à Longwy. Une radio pirate fondée le 17 mars 1979 par la CGT  pour lutter contre les fermetures d'usines dans la sidérurgie. 

MARCEL Trillat Journaliste à France 2; lors de la présentation de son film "300 jours de colère" au Festival des Rencontres Sociale de Joeuf
MARCEL Trillat Journaliste à France 2; lors de la présentation de son film "300 jours de colère" au Festival des Rencontres Sociale de Joeuf © Maxppp / Rene Bych
Figure du service public, Marcel Trillat a démarré sa carrière en 1965 à l'ORTF, travaillant à l'emblématique magazine "Cinq colonnes à la Une" avant d'en être écarté en raison de sa participation à la grève de 1968. Il a rejoint Antenne 2 en 1981 et en est devenu directeur adjoint de l'information
8 ans plus tard. Auteur de plusieurs reportages pour "Envoyé spécial" dans les années 1990, Marcel Trillat a quitté la rédaction de la chaîne en 2000 mais est resté représentant, élu des salariés au conseil d'administration de France Télévisions de 2001 à 2006. Il a également réalisé plusieurs documentaires consacrés au monde ouvrier ainsi que "l'Atlantide, une histoire du communisme", co-signé avec le réalisateur Maurice Failevic (décédé en 2016).

   


En lorraine, à  la fin des années 1970, Marcel Trillat a co-animé la radio pirate, puis radio libre "Lorraine coeur d'acier" à Longwy (Meurthe-et-Moselle), financée par la CGT pour soutenir les luttes syndicales dans la sidérurgie. Il en était un des piliers.
Marcel Marcel Trillat évoque la radio Lorraine coeur d'acier dans une vidéo du Centre d'Histoire Sociale



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès