Marne : les gendarmes attendent en sortie de boîte de nuit, les automobilistes ivres décident de ne pas prendre la route

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
Le parking (vide en journée) du Cristal.
Le parking (vide en journée) du Cristal. © Capture d'écran, Google Street View

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Marne ont mené une opération de prévention. Celle-ci a eu lieu dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 octobre, à la sortie de deux boîtes de nuit. Onze contraventions ont été dressées.

Alcool au volant, danger au tournant. Pour éviter que l'adage ne se vérifie, l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Marne a pris les devants. Prévenir ou choquer, ça peut marcher.

Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 octobre, une "des périodes les plus accidentogènes de l'année", 35 gendarmes ont mené une opération de prévention. Personne n'est passé au travers des mailles du filet.

Le public visé sortait de deux boîtes de nuit. Le Cristal à Châtillon-sur-Marne (Marne), ainsi que de l'Alegra à Châlons-en-Champagne (Marne, voir sur la carte ci-dessous).


Au final, les gendarmes ont dressé onze contraventions pour alcool au volant (six points retirés et amende de 135 euros). Dont quatre, plus sévères, ont conduit à un retrait de permis et à la mise en fourrière du véhicule. 

Il s'agit d'un "bon bilan", ont expliqué les gendarmes à France 3 Champagne-Ardenne. "Comme notre présence était fortement visible, ça a forcé les gens à dormir sur place ou à appeler leurs parents. On a fait en sorte de ne pas leur donner le choix, et de leur faire faire ce qu'ils auraient dû anticiper." 

Aucun accident sous fond d'alcool n'a eu lieu sur les routes marnaises durant cette nuit-là, toujours d'après les gendarmes. Opération réussie, donc.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.