160 kilos de tabac à rouler saisis dans une fourgonnette en provenance du Luxembourg, le conducteur interpellé

Les gendarmes du peloton motorisé de Sainte-Ménéhould (Marne) ont saisi 160 kilos de tabac à rouler en provenance du Luxembourg. Le conducteur de l'utilitaire a été placé en garde à vue. Il risque trois ans de prison.

Il pensait acheminer son tabac à rouler vers la Normandie en toute impunité, mais le conducteur d'une fourgonnette a dû stopper son véhicule dans la Marne, sans pouvoir rejoindre Caen, sa destination finale. Les gendarmes de Sainte-Ménéhould ont intercepté ce trafiquant samedi 17 février. 

Ce jour-là, rapportent les gendarmes sur leur page Facebook, "les militaires du peloton motorisé de Sainte-Ménéhould (51), en service de police de la route, ont procédé au contrôle d’un utilitaire circulant sur le réseau secondaire. La surveillance des militaires a permis la découverte dans le véhicule de près de 160 kilogrammes de tabac à rouler".

Le chargement, indiquent les gendarmes, occupait tout le volume utile de l’utilitaire. En provenance du Luxembourg, où le prix du tabac est largement moins cher qu'en France, ce chargement avait pour but d’alimenter un marché parallèle sur la région de Caen (Calvados).

Placé en garde à vue, le conducteur a reconnu l’importation de tabac en contrebande, et fait l’objet d’une convocation devant le tribunal judiciaire de Châlons-en-Champagne (Marne). La marchandise, d’une valeur de près de 90 000 euros auprès de buralistes en France, a été saisie et sera détruite.

Preuve supplémentaire que ce genre de trafic augmente, un chargement similaire a déjà été intercepté la semaine passée. "L’auteur du fait d’importation en contrebande de produits du tabac manufacturé encoure des peines principales et complémentaires parmi lesquelles, une amende douanière pouvant atteindre deux fois la valeur de l'objet de fraude, la confiscation du véhicule ayant servi à commettre l'infraction et un emprisonnement de maximum trois ans".

Carte : le trajet prévu du Luxembourg à Caen

Un tel trafic n'est pas rare dans le secteur. Nos confrères de France 3 Lorraine rapportent que "de plus en plus de personnes viennent au Grand-Duché du Luxembourg pour s'approvisionner. Pas pour leur consommation personnelle, mais dans le but de réaliser de belles marges pour leur compte personnel ou certains commanditaires. En moyenne, un paquet de cigarettes coûte cinq euros de moins au Grand-Duché. Les calculs sont donc vite faits".