• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Châlons-en-Champagne : à quoi sert le challenge départemental des pompiers de la Marne ?

Challenge départemental du SDIS 51 : atelier montée à la corde / © Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne
Challenge départemental du SDIS 51 : atelier montée à la corde / © Sophie Dumay - France 3 Champagne-Ardenne

Parmi les 300 participants du département de la Marne, samedi 6 avril, à Châlons-en-Champagne, nous avons rencontré un jeune sapeur pompier. Ryad est âgé de 16 ans, il ambitionne de passer son brevet. Quant au Colonel Jérôme Vincent, il nous a révélé les secrets d'un parcours sportif bien réussi.

Par Sophie Dumay

Il est déjà 10h00. Par chance il ne pleut pas, mais le soleil de printemps peine à montrer ses rayons. Sur le stade des frères Lauvaux, des athlètes en short et tee-shirt, répartis sur le terrain de foot s’exercent à catapulter des lances à incendie enroulées sur elles-mêmes. L’objectif est de les faire passer dans une lucarne grillagée installée à 5 mètres de hauteur. D’autres tirent de toutes leurs forces, tout en courant, un dévidoir à tuyaux lourdement lesté.

Plié en deux, Ryad reprend son souffle après une course effrénée. Un Sapeur-Pompier professionnel lui donne son temps : "moins de 2 minutes, c’est bien !". Le jeune Ryad prépare son brevet de sapeur-pompier volontaire. Il s’agit de la première partie de son diplôme. La semaine prochaine il devra plancher sur les épreuves théoriques de secourisme et la semaine suivante sur celles des écrits. Ryad s’est entrainé depuis trois mois, tous les samedis, dans la caserne de Reims. Son objectif est de réaliser en moins de deux minutes ce parcours qui demande une certaine technicité et des astuces pour gagner de précieuses secondes.

Astuces, Technique et entrainements c’est le secret du Colonel

Une silouhette se détache d'un groupe de spectateurs. Sur son dos est écrit en toutes lettres et en capitales, le mot « OFFICIER ». Cette gabardine bleue marine appartient au colonel Jérôme Vincent. Le chef de corps des sapeurs-pompiers professionnel vient de prendre ses fonctions au poste de directeur des Services départementaux de Secours et d’incendie de la Marne (SDIS 51) tout début janvier.
En spectateur des différentes épreuves qui se déroulent sur le terrain, il nous explique que le parcours sportif du sapeur-pompier est une épreuve qui remonte à la nuit des temps. Ce parcours sportif était organisé dans chaque caserne et servait à établir un classement de performances à l’intérieur de chaque caserne. Jérôme Vincent se souvient aussi d’avoir "bossé ce parcours" lorsque plus jeune il s’était préparé au concours d'officier.
Deux à trois fois par semaine, avec l’aide d’un coach, il s’est entrainé. Grâce à certaines techniques et quelques astuces il réussit à grappiller de précieuses secondes. Il se souvient d’avoir réalisé ce parcours en 1’40 ! "Mais c’était il y a longtemps" ajoute-t-il avec un sourire nostalgique en souvenir de ses performances athlétiques aujourd’hui dépassées.
Ryad a repris son souffle et grimpe désormais à la corde à nœuds à l’aide des jambes. Le junior n’a pas encore la technique, comparé à ses ainés qui montent à la seule force des bras.
Soudain retentit une musique de célébration. Un podium est installé dans l’herbe et trois personnes sont appelées. Il s’agit des séniors féminines. Le caporal  Marion Anfrey termine sur la 1ere marche. Elle reçoit une médaille et une bise sur chaque joue de la part du Colonel en guise de félicitations. Marion est ravie. L’année passée, elle avait terminé à la seconde place. Avec cette distinction, elle est sélectionnée pour les championnats Grand Est en mai prochain.

Cette épreuve n’est plus seulement réservée aux hommes 

En An 2000 le SDIS 51 accueille pour la première fois de son histoire une femme. Presque vingt ans plus tard,  les femmes sont de plus en plus nombreuses. Aujourd'hui elles représentent 16% des effectifs, ce qui correspond à la moyenne nationale.
 

Voici les différentes épreuves en images


 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus