Les artisans et les entrepreneurs du Bâtiment de la Marne dans la rue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lionel Gonzalez
© Photo : Caroline Jouret - France 3 Champagne-Ardenne

En 2012, 221 emplois ont été supprimés en Champagne-Ardenne. Les artisans et les entrepreneurs du Bâtiment de la Marne lancent un cri d'alarme afin de se faire entendre par les pouvoirs publics.

Le bureau de la Fédération Française du Bâtiment de la Marne a été reçu par le Directeur du Cabinet du Préfet afin de lui remettre un document essentiellement constitué des mesures qui ont impactées les marchés du Bâtiment depuis 2011.

Les adhérents artisans et entrepreneurs de la FFB Marne ont déposé devant la préfecture 221 casques qui correspondent aux emplois perdus dans le département depuis 2012 dans le secteur du Bâtiment.

La FFB propose trois propositions afin de tenter de résoudre la crise du logement et pallier les difficultés actuelles des métiers du Bâtiment.

Elle réclame :
  • La réduction de la durée de détention d'un bien immobilier pour être exonéré de la plus-value,
  • La sortie du secteur du Bâtiment du régime de l'auto-entrepreneur,
  • L'abaissement à 5% du taux de la TVA appliqué à la construction sociale et aux travaux de rénovation.

www.pluzz.fr/champagne-ardenne

L'excès de contraintes nuit à l'emploi
Denis Ridoret s'exprime sur le site internet de la FFB (ffbatiment.fr)

En matière sociale, les intentions sont souvent louables car elles cherchent à répondre à de vraies questions : maintenir les salariés âgés dans l'emploi, voire favoriser leur embauche (2009), développer l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes (2011), prévenir les situations de pénibilité (2012).
Mais, chaque fois, l'intention se traduit pour les entreprises par de nouvelles obligations, plus ou moins modulées selon leur taille, une charge administrative alourdie, assorties le plus souvent de pénalités financières, une réelle complexité qui fait perdre de vue le véritable enjeu…
Face à cette prolifération de textes et de nouvelles contraintes, nous demandons une pause dans le domaine social, comme dans le domaine fiscal ou normatif.
Ces nouvelles obligations s'ajoutent à beaucoup d'autres. Malgré un contexte économique difficile, les entreprises s'efforcent de les respecter, tout en sachant que certains s'en affranchissent allégrement, faussant ainsi le jeu d'une saine concurrence.
Nous sommes prêts pour la compétition et ne craignons pas pour nos entreprises la comparaison, si les règles sont les mêmes pour tous.
C'est une prise de conscience collective de cet état de fait que nous appelons de nos voeux !

Didier Ridoret
Président de la Fédération Française du Bâtiment

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.