Marne : arrêté à 180 km/h au lieu de 110 km/h, l'apprenti conducteur de 20 ans est convoqué au tribunal

La gendarmerie de la Marne a verbalisé ce lundi 12 octobre un jeune conducteur, avec un permis probatoire, à 180 km/h sur la RN44 à Chepy. Il est convoqué au tribunal le 27 octobre prochain. Sur Facebook, les internautes s'enflamment et dénoncent ce comportement à risque. 

La voiture du jeune conducteur, verbalisé à 180km dans la Marne, le 12 octobre.
La voiture du jeune conducteur, verbalisé à 180km dans la Marne, le 12 octobre. © Gendarmerie de la Marne
Mis à l'amende ce lundi 12 octobre par les gendarmes de la Marne, un jeune conducteur âgé de 20 ans circulait à 180km/h sur une nationale, limittée à 110km/h. Il va devoir en répondre devant le tribunal le 27 octobre et se rendre à la convocation à pied. L'escadron départemental de sécurité routière a intercepté ce jeune conducteur roulant avec un permis probatoire à 180 km/h sur la RN44 à Chepy, non loin de Châlons-en-Champagne. "Auteur d'un excès de vitesse de plus de 50km/h son permis a été retenu, son véhicule a été immobilisé et le contrevenant est convoqué au tribunal de police le 27 octobre", précisent les forces de l'ordre. 

L'annonce de cette interpellation a été publiée sur la page Facebook des gendarmes de la Marne, comme un "carton rouge", car ils veulent régulièrement pointer en mauvais exemple ces comportements dangereux. "La voiture est confisquée et son permis aussi. Ce jeune de 20 ans reconduira un jour, explique la gendarmerie, jointe par téléphone, mais dans le cas d’un permis probatoire, il y a des chances que ce conducteur perde son permis, car il n’a que six points. Dans ce cas, cette infraction est un délit, car il roulait à 50 km/h au-dessus de la vitesse autorisée. Il y a donc un retrait de permis".
 

Faire réflechir

C’est fréquent, confirment les gendarmes, "ça arrive, mais ça faisait un temps qu’on n'avait pas verbalisé un jeune conducteur à cette vitesse. Cette fois, c’est surtout le fait que ce soit un jeune conducteur qui choque. Il avait un an de permis". Le jeune conducteur roulait dans une jolie BMW noire série 1, 116D, soit 116 chevaux. "Une certaine tonicité dans les bas régimes, qui le rend plus vaillant que ce que l’on pouvait penser au départ. Son association avec la boîte automatique à double embrayage à 7 rapports est concluante", lit-on sur les sites spécialisés, ce n'est donc pas forcément un bolide. "Le message des gendarmes reste la prévention, encore et toujours. Il va y avoir des commentaires sur Facebook, les hommes en bleu le savent bien. "On le publie pour faire réfléchir les gens,  car quand on dépasse de plus de 50km/h, on peut se faire confisquer sa voiture".
  

Julien : "ça lui matte la gueule" 

"Désolé, mais ça lui matte la gueule, réagit Julien, sur Facebook, quand on est jeune conducteur (ou même conducteur confirmé) on ne fait pas n'importe quoi sur la route, j'en vois tellement rouler comme des connards et qui se croient invincible sur la route, tous ces gens là je leur souhaite qu'une chose c'est qu'ils se fassent choper et qu'on leur enlève le permis. Ou même la méthode forte c'est qu'il leur arrive un accident et qu'ils comprennent ce que c'est de perdre quelqu'un ou d'être handicapé à vie".
 

Parfait, comportement inadmissible et dangereux. Rétention du permis avec interdiction de repasser l'examen pendant 5ans. Non compris bien sûr la contravention.

Jean-Louis, un internaute en colère

"Ça m'énerve les gens qui ne savent pas rouler et qui se permettent de faire n'importe quoi. Donc je suis bien content que celui là se soit fait avoir ! Bravo les gendarmes, je vous respecte", continue Julien, visiblement énervé. Sous le post Facebook des gendarmes, Sandra aussi se lâche : "Pour les permis probatoires il faudrait interdire les véhicules trop puissants. Encore un qui roulera sans permis". Pour Gaëlle : "c'est bien fait et les assurances devraient refuser les jeunes conducteurs avec des gros bolides". Béatrice, elle a du mal a comprendre, "je suis jeune permis, je galère à trouver une voiture et la jeune permis aussi et ça peut ce prendre une BMW à quoi sa sert franchement d'avoir un truc puissant sachant que l'on ne peut pas conduire comme sur un circuit. Ridicule. Et en plus ça met en dangers la vie des autres usagers, pfffff".

Le jeune conducteur pourra-t-il récupérer sa voiture ? Pas sûr. La procédure est complexe ensuite, cela dépendra de son antériorité et de la décision du tribunal, le 27 octobre. La loi, elle, est claire. "Le fait, pour tout conducteur d'un véhicule à moteur, de dépasser de 50 km/h ou plus la vitesse maximale autorisée fixée par le présent code ou édictée par l'autorité investie du pouvoir de police est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité faits divers