• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un été dans le Grand Est à la découverte des faux de Verzy, ces hêtres tortillards

Un Eté dans l'Est se balade en forêt. Première étape avec les étranges Faux de Verzy, des hêtres tortillards très nombreux dans la Marne. La Montagne de Reims abrite la moitié de la population mondiale.
 

Par FM avec David Caldas

Une curiosité scientifique, aux nombreuses énigmes. Les faux de Verzy, une variété d'hêtres entortillés, suscitent des interrogations depuis des siècles. Entre hypothèses scientifiques et superstitions, les hypothèses se précisent.
 

Une forme liée à une dégénérescence génétique


"C'est du hêtre, avec les mêmes écorces, les mêmes fleurs et les mêmes bourgeons, explique Denis Rabaté, agent de l'Office national des forêts. Ils ont la particularité d'avoir un port parasol, qui va créer un parasol, un dôme. C'est une énigme." Seulement, les promeneurs ne peuvent pas se rendre sous ce dôme, car leur piétinement asphyxierait les racines et mettraient les arbres en péril.

"Ce serait une dégénérescence génétique qui serait à l'origine de leurs formes", explique-t-il. Cela reste des œuvres d'art naturelles,

Des œuvres d'art qui ont de tout temps fasciné les hommes. Du IXème siècle à la Révolution, ce sont les moines qui les ont entretenus. Ces hêtres tortillards sont très fragiles et dépendants des hommes. Selon Émilie Renoir-Sibler, chargée de mission au parc naturel régional de la Montagne de Reims, "sans cette présence au cours des siècles, l'espèce n'aurait pu perdurer."

Selon certains chercheurs, l'espèce est menacée. A la réserve botanique de Reims, certains hêtres se redressent, et d'après certains chercheurs, cette nouvelle mutation serait due au changement climatique. Alors, avant qu'ils ne se redressent, à Verzy, courez-y.
 

► Retrouvez le reportage de David Caldas et Isabelle Griffon :

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus