Marne : pourquoi Epernay est en pointe sur le web

Peu de villes en Champagne-Ardenne peuvent afficher les 5 @ du palmarès des villes internet. C'est le cas, de celle que l'on nomme aussi "la capitale du Champagne", la commune d'Epernay. Elles ne sont que cinq dans le Grand Est a être tout en haut du web.

La ville d'Epernay au plus haut du palmarès des villes internet 2021.
La ville d'Epernay au plus haut du palmarès des villes internet 2021. © Frederic Gramond / FTV

Elles ne se comptent que sur les doigts d'une seule main. 3 communes de Champagne-Ardenne figurent en haut du dernier palmarès des villes et villages internet 2021. Si Aiglemont et Villers-Semeuse, dans les Ardennes, ont 4 @, une ville se démarque encore cette année confirmant une échappée déjà entamée les années précédentes. La capitale du Champagne, Epernay, est devenue aussi au fil des éditions la capitale du numérique en obtenant 5 @ pour la cinquième fois de suite.

Dans le Grand-Est, cinq villes capitale du web

Dans la quête de ce Graal numérique, les communes doivent convaincre, tous les ans, la très sérieuse association Villes Internet. Cette dernière, créée il y a plus de vingt ans, decerne par le biais d'un jury composé en grande partie d'universitaires, ces trophées affichés par un panneau à l'entrée de la ville comme c'est déjà le cas pour le concours des villes et villages fleuris. Parmi les 16 thèmes, sur lesquels sont jugées les villes candidates dans le cadre de leur politique numérique locale, on retrouve la vie associative, la cohésion sociale, l'éducation, l'emploi.

Les panneaux villes internet affichés à l'entrée des communes.
Les panneaux villes internet affichés à l'entrée des communes. © Association Villes Internet

A Epernay, miser sur le numérique, ce n'est pas un pari qui date de la crise sanitaire. En 2012, la ville marnaise était récompensée de 2 @, avant d'en obtenir 4 en 2016 puis 5 l'année d'après. 

A Epernay, l'utilisation du numérique est à portée de tous.

Moustapha Karim adjoint chargé du développement numérique

L'offre proposée par la ville d'Epernay est très large. Elle va du paiement des factures de la cantine jusqu'aux informations liées aux sports avec par exemple des cours en vidéo. La ville se voit aussi récompenser pour sa présence sur les réseaux sociaux, le déploiement de la fibre optique, la mise en valeur du patrimoine historique comme ce fut le cas lors de l'édition 2019 des villes internet. Dernière offre proposée et lancée en décembre dernier, "le shopping en ville, une place de marché virtuel ou adhèrent déjà une cinquantaine de commerçants" lance fièrement Moustapha Karin l'adjoint en charge du numérique et du commerce à la ville d'Epernay. Les 46 000 habitants de l'agglomération font leurs achats en ligne dans les boutiques puis peuvent se faire livrer ou retirer leur panier dans un click and collect. Le but avoué, maintenir des commerces de proximité de surcroit dans une période difficile générée par la crise sanitaire.

 

Pour la ville, la volonté affichée est de rendre un service le plus facile possible et de traiter un maximum de domaine. Dans les prochains mois, le maire d'Epernay, Franck Leroy et ses équipes veulent refondre le système pour le rendre encore plus simple d'accés.

 

L'écologie et le développement durable, les priorités

Dans la capitale du champagne, on ne veut pas rater le tournant lié à l'écologie et au développement durable. Et on compte bien s'appuyer sur le numérique qui facilite le dialogue pour, par exemple, revégétaliser la ville en s'appuyant sur l'envie et l'avis des habitants. "On peut allier le vert avec la technologie" selon l'adjoint au maire en charge du numérique. 
Cette politique du numérique s'étend désormais à l'ensemble de la communauté d'agglomération Epernay, Coteaux et Plaine de Champagne, agglomération qui pour sa première participation vient de se voir décerner 3 @ par l'association Villes Internet.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est internet économie numérique économie politique fusion des régions réforme territoriale