Marne : Une réserve naturelle de toute beauté à découvrir cet été

On a peut-être bel et bien découvert le paradis sur terre. A une heure de route de Reims et trente minutes d’Epenay, dans la Marne, la réserve naturelle du marais de Reuves est un petit coin qui réunit étangs, tourbières, prairies. Le paradis on vous dit. Découverte.
 

Depuis 2008 cette réserve permet aux visiteurs de découvrir un endroit étonnant.
Depuis 2008 cette réserve permet aux visiteurs de découvrir un endroit étonnant. © Laurent Meney/ France Télévisions
"C’est un milieu que je ne connais pas, je viens d’Epernay." Des étoiles dans les yeux, Corinne, la paire de jumelle autour du cou et la casquette vissée sur la tête a de la chance. Elle est la seule visiteuse du jour.
 
Corinne entourée de deux spécialistes pour partir à la découverte de la réserve naturelle
Corinne entourée de deux spécialistes pour partir à la découverte de la réserve naturelle © Laurent Meney/ France Télévisions


A ses côtés, deux spécialistes, Mélanie Braillon-Vuille qui fait partie du Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne et Eric un très bon connaisseur de la faune et de la flore de l’association ardennaise, La maison de la nature.
 

Deux heures de visite en prenant son temps. Un parcours émaillé de surprises : "On va voir des trous d’eau avec la tourbe ce qu’on appelait l’or noir", explique Eric.

Et à deux pas, un étang. Est-il naturel interroge Corinne ? Non explique Mélanie il a été creusé dans l’optique de prélever de la tourbe. Cela découle de cette activité humaine.

Un peu plus loin de magnifiques roseaux. Là encore on prend le temps de regarder, d’expliquer. Toutes les questions sont bonnes même celles qui peuvent sembler naïves.

Mélanie rappelle l’enjeu de la réserve : "Il y a un plan de gestion, on analyse toutes les menaces, un des enjeux de la réserve est aussi de veiller à ce que les oiseaux vivent bien dans cet élément."

Corinne est aux anges, elle nous confie : "quand je suis en vacances je fais appel à des professionnels pour approfondit ma connaissance de la nature, la géologie, les plantes les oiseaux."

Magique libellule


Et d’ajouter : "en voyant une libellule se poser, c’est magique, c’est une richesse, on a une richesse autour de nous qu’on ne sait pas voir, qu’on ne sait pas regarder."

Le marais est intéressant à plus d’un titre car c’est le témoin des anciennes activités humaines. On apprend ainsi que la tourbe était utilisé comme combustible par les habitants à une certaine époque.

Le lieu fait l’objet des toutes les attentions de la part du conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne mais aussi de la commune de Reuves. L’endroit, 64 hectares a été aménagé pour devenir une réserve depuis 2008, il s’agissait à l’époque de réussir le pari de concilier agriculteurs, pêcheurs, promeneurs, qui fréquentent cet espace préservé.
 
Un des papillons qui peuplent la réserve naturelle
Un des papillons qui peuplent la réserve naturelle © Laurent Meney/France Télévisions


Et c’est une nature exceptionnelle que l’on trouve ici, si on prend le temps de s’y attarder. L’alternance des milieux secs et humides a permis le développement d’une végétation riche et diversifiée, 284 espèces végétales dont certaines, vue leur rareté, sont protégées.

Et parmi les habitants qui peuplent les marais, grenouilles, crapauds, rainette verte mais aussi, plus surprenant des plantes exotiques comme le sainfoin d’Espagne et l’aster d’Amérique qui auraient tendance a être envahissante.

Sensibilisation


La réserve est aussi un lieu de sensibilisation, des pancartes renseignent sur les espèces de végétaux ou les insectes que l’on va trouver tout le long d’un sentier aménagé de 2km.

Des visites organisées du 1er avril au 30 août,  indispensables selon Mélanie : "Ici on a une réserve naturelle régionale, le conservatoire en est le gestionnaire."

"Il y a explique-t-elle tout un sentier pédagogique et ludique pour qui souhaite découvrir le marais. Avec la possibilité de voir en un même lieu des tourbes, des sécherons, des espèces rares."
 
Un oeillet vu au fil du sentier qui jalonne la réserve
Un oeillet vu au fil du sentier qui jalonne la réserve © documents remis

Elle nous montre un œillet qu’elle s’empresse de photographier pour sa collection personnelle. Sans oublier les grenouilles, pas très visibles à cette heure-là.

Une passion qu’elle partage avec le public tout comme Eric qui souligne : "on est sur des sites assez méconnus d’une richesse au niveau faune et flore." Et cette phrase qu’il a fait sienne : "On ne peut respecter, protéger que ce qu’on connaît."

Le site a beau être naturel, l’intervention humaine reste indispensable : "Si on laissait le site sans aucune intervention on aurait une fermeture du milieu, les marais disparaîtraient. On préfère entretenir. Et puis ce sont des espèces qui seraient menacées."
 
De superbes roseaux à découvrir le long du sentier
De superbes roseaux à découvrir le long du sentier © Laurent Meney/France Télévisions


Avec ce constat amer pourtant, dans ces zones humides les effets du réchauffement climatique commencent à se faire sentir. Toutes ces aires sont en régression et les populations d'oiseaux diminuent, celles d'insectes aussi.

Raison de plus pour réserver une visite. Une quizaine de sites sont à découvrir dans la Marne tout l'été : https://cen-champagne-ardenne.org/sites-naturels
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature patrimoine culture environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter