Inondations. Les lacs réservoirs sont pleins, mais aucun ne risque de déborder

Le 27 janvier 2018 / © Stephane Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne
Le 27 janvier 2018 / © Stephane Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne

A Troyes, la situation est stable pour l'instant. Mais cela pourrait changer dans les prochains jours : les lacs réservoirs en amont de l'agglomération sont désormais saturés. Pas de panique, pour le moment, la situation est sous contrôle selon les experts.

Par Florence Morel

Telle une vitre de plexiglass, le lac d'Orient est lisse ce samedi. Depuis le début du mois, il a limité la montée des eaux à Troyes, à Saint-Dizier et en région parisienne. Le système est simple : l'eau de la Seine arrive via un canal jusqu'à ce barrage, qui la déverse dans ce grand bassin fermé par des digues.


Un système créé entre les années 1950 et 1960


Créés à partir des années 1960 suite aux grandes crues du début du 20e siècle, les lacs réservoirs permettent de limiter les dégâts des inondations. Celui du lac d'Orient a été mis en service en 1966. Un dispositif mis à rude épreuve ces derniers jours à cause des fortes pluies.

Car le réservoir Seine, comme les trois autres lacs, est très remplis. A 85% pour le lac de Pannecière sur l'Yonne, 92% pour celui de la Marne et même 101% pour le lac de la Seine à côté de Troyes et 106% pour celui de l'Aube.

Des taux très élevés mais ces lacs ne  devraient pas déborder pour autant. Au-delà de 100% de remplissage, ils peuvent absorber une quantité d'eau supplémentaire appelée tranche exceptionnelle.

La vigilance est donc renforcée pour ces étendues d'eau et les experts ont désormais les yeux rivés vers le ciel.

Les précipitations devraient être minimes jusqu'à mardi au moins selon Météo France.

► Retrouvez le reportage d'Opale Von Kayser et Stephane Janeczko


Inondations. Les lacs réservoirs sont pleins, mais aucun ne risque de déborder
A Troyes, la situation est stable pour l'instant. Mais cela pourrait changer dans les prochains jours : les lacs réservoirs en amont de l'agglomération sont désormais saturés. Pas de panique, pour le moment, la situation est sous contrôle selon les experts. - France 3 Champagne-Ardenne - Opale Von Kayser, Stephane Janeczko, Thierry Doudoux, Philippe Gasiorek

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus