Marne : ce passionné possède plus de 500 postes de radio

Publié le
Écrit par Matti Faye avec Sophie Dumay
Bernard Pottin a accumulé au fil des années une impressionnante collection de postes de TSF.
Bernard Pottin a accumulé au fil des années une impressionnante collection de postes de TSF. © Sophie Dumay / France Télévisions

Bernard Pottin collectionne depuis une vingtaine d'année de vieux postes de radio, des postes de TSF comme on l'appelait alors. Dans le garage de sa maison de Bouquigny, dans la Marne, il en a accumulé plus de 500.

Bernard Pottin passe des heures dans son garage à Bouquigny, à l'ouest d'Épernay dans la Marne, à réparer ses postes de radio. Des radios qui ne peuvent capter que les grandes ondes pour les plus anciennes.

Il en possède qui datent des années 1920. Le 26 novembre 1921, il y a cent ans, la cantatrice Yvonne Brothier chante en direct à la radio. C'est la première grande manifestation radiophonique en France.

Bernard, lui, s'est passionné pour la radio dès l'enfance. "Chez mes parents, il y avait des postes TSF [télégraphie sans fil] où on pouvait écouter les radioamateurs, raconte-t-il. C'est de là que la passion est née. Je suis devenu radioamateur en 1972. Ensuite, j'ai développé cette collection il y a une vingtaine d'années."

Elle s'est étoffée au fil des ans et compte désormais plus de 500 postes. "J'achète un poste parce que je le trouve beau. C'est la forme, c'est le bois, c'est la bakélite. Chaque constructeur rivalisait d'imagination pour sortir des trucs très beaux", détaille-t-il.

Le retraité sillonne toujours la France à la recherche du poste qui manque à sa collection. "À l'époque, on pouvait en trouver énormément sur les brocantes de village. Mais actuellement, on peut trouver ça dans des ventes aux enchères en région parisienne. Ou alors acheter des collections créées par des anciens dont les enfants ne sont plus intéressés".

Passionné, un peu fou

"En général, pour quelques dizaines d'euros, on peut avoir un beau poste. Certains modèles sont un peu plus onéreux. Mais ce n'est pas la valeur de l'objet, c'est plus le coup de cœur sur un poste que l'on n'a pas", poursuit-il.

La place commence à manquer. C'est vrai que quand on est passionné, un peu fou d'ailleurs, on en achète toujours !

Bernard Pottin

Les grandes ondes ont été petit à petit désertées. En France il n'y a plus que RTL qui émet en modulation d'amplitude. France Inter a débranché son émetteur d'Allouis dans le Cher, en janvier 2017. Europe 1 a fait de même en décembre 2019.

Bernard arrive quelques fois à capter les programmes de la BBC au Royaume-Uni, "mais très faiblement". Détrônée par la télévision et remplacée par les transistors, la TSF compte ses dernières heures de réception sur les grandes ondes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.