Marne : la voiture de Florian Philippot contrôlée à 170 km/h sur l'autoroute près de Reims ce dimanche

La voiture dans laquelle Florian Philippot (Patriotes) se trouvait ce dimanche 24 avril, a été stoppée par les gendarmes à Vrigny dans la Marne, sur l'autoroute A4, à une vitesse de 170 km/h. Il se rendait à Forbach (Moselle) pour accomplir son devoir électoral en ce jour de vote pour le second tour de la présidentielle.

L'arrestation de la voiture dans laquelle se trouvait Florian Philippot met mal à l'aise les autorités en ce dimanche électoral du second tour de la présidentielle. Il se trouve que ce véhicule a bien été intercepté pour excès de vitesse par les gendarmes dans la Marne, à hauteur de Vrigny à l'ouest de Reims, en fin de matinée ce 24 avril. Le conducteur roulait à plus de 170 km/h, pour une vitesse maximale autorisée de 130 km/h. Il lui restait 2h20 de route. 

Selon nos confrères du Parisien, Florian Philippot a confirmé sa mésaventure, précisant qu’il était en route vers Forbach en Moselle, pour aller voter. Le président des Patriotes, parti qu’il a fondé, affirme que ce n’est pas un "chauffeur" mais un ami qui conduisait. L’ex-bras droit de Marine Le Pen assure qu’il ne savait pas que « son ami » conduisait aussi vite parce que lui-même dormait et admet que « ce n’est pas bien ». France 3 Champagne-Ardenne a eu également confirmation de cette infraction routière. 

L’homme politique aurait été bloqué une dizaine de minutes. La voiture a été immobilisée, mais ne sera pas saisie. Discrétion de rigueur côté gendarmerie en cette journée de second tour. Les détails resteront confidentiels. Florian Philippot, lui, assure ne pas avoir de permis de conduire, et serait reparti en train. Un temps candidat à l'élection présidentielle de 2022, il avait dû se retirer deux mois avant le scrutin, n'ayant reçu qu'un parrainage d'élus sur les 500 nécessaires. 

A voté (quand même)

Florian Philippot a tout de même pu se rendre dans son bureau de vote de Moselle en train, si l'on en croit ce tweet partagé en début d'après midi. 

Il faut savoir que le dépassement de la vitesse maximale compris entre 40 et 49 km/h est sanctionné par une contravention de 4e catégorie. Cette infraction routière considérée comme un grand excès de vitesse est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros  et d’un retrait de 4 points du permis de conduire. Si elle est réglée dans les 15 jours suivant la réception de l’avis de contravention, l’amende forfaitaire peut être minorée à 90 euros. À l’inverse, elle sera majorée à 375 euros si vous laissez passer, avant de payer, un délai supérieur à 45 jours.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité