• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Démantèlement d'un site internet de diffusion d'œuvres piratées dont l'administrateur est à Reims

Des unités centrales et du matériel informatique ont été saisis. / © Gendarmerie Nationale
Des unités centrales et du matériel informatique ont été saisis. / © Gendarmerie Nationale

Mardi 2 juin, une opération de gendarmerie menée par la section de recherches de Reims et par le groupement de gendarmerie d'Evreux dans l'Eure, a permis le démantèlement du site Omgtorrent qui proposait au public films, séries, musique, logiciels, jeux contrefaits.

Par Virginie Barel

Démantèlement d'un site internet de diffusion d'œuvres piratées dont l'administrateur est à Reims

Mardi 2 juin, une opération de gendarmerie menée par la section de recherches de Reims et par le groupement de gendarmerie d'Evreux dans l'Eure, a permis le démantèlement du site Omgtorrent qui proposait au public films, séries, musique, logiciels, jeux contrefaits.
Après 4 mois d'une enquête réalisée en étroite collaboration avec l'ALPA (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) et la SACEM (société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), les spécialistes du groupe de lutte contre la cybercriminalité de la section de recherches de Reims, renforcés par des enquêteurs des groupements de gendarmerie de l'Eure et de l'Aube, ont procédé
aux interpellations de l'administrateur du site et de l'administrateur du forum, domiciliés respectivement dans la Marne et dans l'Eure.
Cette opération a permis la saisie de plusieurs unités centrales d'ordinateur, de matériels informatiques contenant près de 3,5 tera octets de films récents contrefaits, en lien sur un serveur basé à l'étranger contenant plusieurs milliers de films récents contrefaits.
Outre le transfert de films, ce site permettait de télécharger plus de 5200 séries télévisées et près de 700 albums de musique sans droit d'auteurs. Le site était fréquenté par plus de 3,5 millions de visiteurs par mois.
Le préjudice causé aux auteurs de ces productions artistiques est estimé à plus de 7 millions d'euros.
Les deux mis en cause seront jugé au Tribunal correctionnel de Châlons-en-Champagne le 18 novembre prochain.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus