SOS Racisme " se félicite des excuses et regrets exprimés par le Directeur des Quick Reims".

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Jouret

Dans un communiqué publié en début d'après-midi, le Comité SOS Racisme Reims se félicite, des excuses  et des regrets exprimés ce matin par le Directeur des Quick de Reims qui a estimé avoir fait "une connerie". (SIC)


Suite à la manifestation organisée ce matin, par le Comité SOS Racisme de Reims, le Comité a publié un communiqué en début d'après-midi, dans lequel :
"il se félicite des excuses et des regrets exprimés par le Directeur des Quick de Reims.
Aprés l'action menée peu avant midi au Quick Croix-Rouge où nos militants antiracistes se sont réunis, nous avons rencontré le Directeur des Quicks de Reims. Ce dernier estime avoir fait "une connerie" et "accepte s'il y a sanction de quitter l'entreprise"

Dans son communiqué, le Comité poursuit:
"Pour autant , SOS RACISME Reims estime que la réaction de la direction générale de Quick n’a pas été à la hauteur de la violence du mail d’un de ses représentants. et attend des mesures de la part de la Direction Génèrale de Quick." Et le comité SOS racisme conclut:
"Nous restons vigilants face à ces nouvelles formes d'actes racistes, qui sur les réseaux sociaux et sur Internet,  sévissent de plus en plus et en toute impunité" 

Dès hier en fin d'après-midi, le Directeur des 5 restaurants Quicks de Reims, Claude Louis, s'est défendu d'être l'auteur des courriels qui lui sont reprochés.
Il affirme n'avoir fait que "retransmettre à ses collaborateurs et à titre d'information, un mail, qu'il avait lui même reçu", "intégralement et, sans y rajouter le moindre commentaire".  "C'est peut-être là, mon erreur" a-t-il précisé. 
Claude Louis s'estime "humilié", "bafoué"  selon ses propres termes, et poursuit " c'est une chasse aux sorcières qui n'a aucun fondement".
"Je mets au défi quiconque, dans l'ensemble de mon équipe et depuis 18 ans, de mettre un avant un acte raciste de ma part." a-t-il dit.