Université de Reims : le supercalculateur Romeo encore plus rapide

La faculté des sciences de Reims a installé ce lundi matin un nouveau serveur, le seul du genre en Europe, au sein de son supercalculateur "Roméo". Un outil technologique de pointe qui permettra aux chercheurs d'augmenter considérablement leur capacité de calcul.

Lorsque l’on parle de supercalculateurs, on visualise souvent des machines immenses, enfermées dans des complexes obscurs en Chine ou aux Etats-Unis. Mais il y en a aussi des plus proches, notamment dans notre région, à la faculté des sciences de Reims.

Implanté au sein du campus du moulin de la Housse depuis 2002, le supercalculateur rémois s'appelle Roméo. Son rôle est de mettre à disposition des industriels et chercheurs champardennais des ressources de calcul ultraperformantes, des espaces de stockage sécurisés et des logiciels adaptés.

420 000 milliards de calculs par seconde

Ce jeudi 22 septembre, le supercalculateur est devenu encore plus puissant et plus rapide grâce à un nouveau serveur conçu par l'entreprise américaine Nvidia, spécialisée en processeurs graphiques. Grâce à cette nouvelle technologie, Roméo pourra dorénavant procéder à 420 000 milliards de calculs par seconde au lieu de 250 000 milliards auparavant.

Unique université d'Europe à disposer d'un tel outil, la faculté de Reims et ses chercheurs pourront ainsi améliorer leurs travaux dans des domaines aussi vastes que la recherche médicale, les mathématiques appliquées, la physique, la chimiela biologie ou encore la smart agriculture.



Voir notre reportage diffusé dans le JT 12/13 du jeudi 22 septembre 2016 :

La faculté des sciences de Reims a installé ce lundi matin un nouveau serveur, le seul du genre en Europe, au sein de son supercalculateur "Roméo". Un outil technologique de pointe qui permettra aux chercheurs d'augmenter considérablement leur capacité de calcul. ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité